Radio Oreole Flash Info :
latest

728x90

  Cliquez sur le bouton Play pour lancer la radio

468x60

  Cliquez sur le bouton Play pour lancer la radio

7 août 2019

Le MMLK dénonce la perception des frais de cachet sur les documents de voyage aux frontières des pays de la CEDEAO


Le Mouvement Martin Luther King ( MMLK) s'insurge contre ce qu'il qualifie de décret des forces de corruption, de mal et de désintégration aux frontières  des pays de la CEDEAO. L'organisation  dirigée par  le Pasteur et désormais conseiller municipal EDOH K. Komi dénonce le payement  d'une certaine somme qui représenterait un laisser-passer aux frontières terrestres dans les pays de la CEDEAO. Des actes orchestrés par les services d'immigration.

Selon  le mouvement " la voix des sans voix ", désormais il est malencontreusement institué par les services d'immigration aux frontières des pays de la CEDEAO le payement des frais de cachet sur les documents de voyage notamment le passeport. Que l'on en détienne  ou pas , tout citoyen est obligé de payer un certain montant selon  l'humeur des agents d'immigration, compromettant dangereusement  le mobile créateur de la CEDEAO: libre circulation des personnes et des biens .

" Où est donc l'intégration sous régionale " ? S’interroge Pasteur EDOH Komi. " Honte à vous forces de corruption, de mal et désintégration ! " s'écria-t-il. Et de conclure : " La CEDEAO des peuples est en déphasage avec les traitements inhumains qu'ils subissent au quotidien lors de la traversée des frontières des  pays de la communauté ouest africaine ".

Pour mettre fin à cette pratique ou spéculation, le MMLK, tout en saluant la suppression de visa dans l'espace communautaire, appelle à une action commune et conjointe de toutes les forces vives de la CEDEAO. 
« PRECEDENT
SUIVANT »

Facebook Comments APPID