Radio Oreole Flash Info :
latest

728x90

  Cliquez sur le bouton Play pour lancer la radio

468x60

  Cliquez sur le bouton Play pour lancer la radio

14 août 2019

Lutte contre la prolifération des armes légères : le Japon renforce le Togo en équipements


Le Japon veut renforcer les actions entreprises par le Togo dans sa lutte contre la prolifération et la circulation illicites des armes légères et de petit calibre. Pour ce faire, elle a procédé ce mercredi 14 aout 2019, à travers son ambassade basée en Côte d'Ivoire, à la remise officielle d'un important lot de matériel et équipements destiné à la détection et au marquage de ces armes. La cérémonie de réception a lieu au cabinet du ministère de la sécurité et de la protection civile à Lomé.


D'une valeur estimée à environ 373 millions de Francs CFA, ces équipement vont servir dans le cadre de l'exécution du projet " d'Assistance technique pour la sécurité physique et à la gestion des stocks, le marquage et la destruction des armes légères et de petit calibre, ainsi que leurs munitions au Togo. Ce projet est mis en œuvre par le Centre régional pour la paix et le désarmement en Afrique (UNREC). Ainsi, le gouvernement compte poursuivre la sensibilisation sur le phénomène, construire des dépôts de stockage de ses armes illicites.

La cérémonie officielle a eu lieu en présence de l'Ambassadeur et du ministre en charge de la sécurité le Général Yark Damehame.

" Chaque pays ne doit donc ménager aucun effort maintenir la paix et la stabilité, gage de prospérité économique. La paix au Togo est dans cette optique.... C'est la raison pour laquelle le Japon met donc l'accent sur son appui dans le domaine de la sécurité...  Le Japon voudrait jouer un rôle important dans la réalisation des objectifs mentionnés dans le plan national de développement (PND 2018-2022)", a indiqué l'Ambassadeur M. KURAMITSU Hideaki.

Le ministre Yark Damehane, en réceptionnant ses équipements, s'est féliciter de la coopération bilatérale qui existe entre le Togo et le Japon et a promis en faire bon usage pour servir ce que de droit.

Rappelons qu’en 2014, avec l’appui de l’Allemagne, la commission nationale de lutte contre la prolifération des armes légères et de petits calibres avait procédé à un premier exercice de marquage qui a permis de marquer plus de 9000 armes détenues par la population civile. Après, l’exercice s’est poursuivi et a permis de marquer plus de 700 autres armes, soit au total 10.030 armes marquées.
« PRECEDENT
SUIVANT »

Facebook Comments APPID