Radio Oreole Flash Info :
latest

728x90

  Cliquez sur le bouton Play pour lancer la radio

468x60

  Cliquez sur le bouton Play pour lancer la radio

18 septembre 2019

Pour la liberté de manifestation au Togo, les OSC lancent la campagne "Bring Back Out Freedom"


Des organisations de la société civile (OSC) sont vent debout  contre  les dernières restrictions au libre exercice de la liberté de manifestations et de réunions. Regroupées au sein d'un espace public, elles l'ont encore martelé, ce mardi 17 septembre 2019 à Tokoin CESAL, lors d’une conférence publique sur le thème : "liberté de manifestation et défis sécuritaires au Togo". Il s’agit du lancement d'une campagne de désapprobation dénommée "Bring Back Out Freedom".

L'initiative est une offensive citaoyenne contre le projet de loi portant modification de la loi dite "Bodjona" du 16 mai 2011 sur la liberté de réunions et de manifestations publiques pacifiques au Togo, votée par la représentation nationale, le 07 août 2019, et qui consacre  à bien des égards le recul démocratique du Togo. Elle vise la levée des restrictions liberticides faites au droit de manifester garanti par la loi fondamentale togolaise en son article 30. 

Le lancement de cette campagne a été précédée d'une conférence publique sur le thème : "liberté de manifestation et défis sécurité au Togo". Il en ressort que la liberté de manifestation doit rester la règle et ne saurait être sacrifiée de façon aussi absolue sur l'autel des enjeux sécuritaires avancés par le gouvernement.

" A bien analyser ladite loi ainsi que ses nouvelles dispositions, l'on peut affirmer sans risquer le démenti qu'elle est très restrictive, liberticide, rendant presque impossible l'exercice de ce droit", peut-on relever  dans la déclaration commune des organisations partie prenantes de l'initiative, à l'instar du Centre de Documentation et Formation sur les Droits de l'Homme (CDFDH), du Front Citoyen Togo Debout (FCTD), la Conservation Nationale de la Société Civile (CNSC) et NUBUEKE.

 Renforcer cette espace publique de désapprobation, les OSC sont invitées à rejoindre la danse. Dans ce cadre de cette campagne, d'autres actions citoyennes concrètes sont annoncées dans les jours à venir.
« PRECEDENT
SUIVANT »

Facebook Comments APPID