Radio Oreole Flash Info :
latest

728x90

  Cliquez sur le bouton Play pour lancer la radio

468x60

  Cliquez sur le bouton Play pour lancer la radio

17 octobre 2019

L'Afrique parle climat du 16 au 18 octobre au Ghana

2000 acteurs non-étatiques luttant contre le changement climatique sur le continent africains sont réunis depuis le 16 octobre à Accra au 2ème Sommet Climate Chance Summit Afrique. Résolument tourné vers l’action, cette rencontre se veut un cadre pour stimuler ou catalyser la mise en  des engagements contenus dans l'Accord de Paris sur le climat,  plus concrètement limiter le réchauffement climatique à +1,5 °C à l'échelle 2050.

La mobilisation sur le climat est aujourd’hui une priorité commune à la surface du globe face aux phénomènes extrêmes que génère son dérèglement à savoir les sécheresses, les incendies, les typhons, les inondations, la dégradation des sols, l'érosion côtière, les famines ... Face à ce défi urgent et de taille, la riposte ne doit pas  seulement se limiter au niveau national, elle doit aussi être locale. Ce qui justifie donc la présence à ce sommet des gouvernements locaux, des entreprises, des ONG, des syndicats, des scientifiques, des représentants des organisations agricoles, de la jeunesse, des femmes et autochtones, des citoyens.

Le continent Africain est l'un des plus vulnérables au changement climatique en raison de sa forte exposition et de sa faible capacité d'adaptation.   Selon le tout récent rapport du GIEC, la température moyenne de l'air à la surface de la planète atteindra 2,5° C du réchauffement planétaire en Afrique d'ici le milieu du siècle, une augmentation rapide plus tôt que prévue. Ce qui nécessite des efforts en termes de financement, de transfert d’énergie et d’appui technique sont nécessaires pour remédier au déficit d’adaptation actuel de l’Afrique et pour protéger les moyens de subsistance, les sociétés et les économies rurales et urbaines des impacts du changement climatique à différentes échelles locales.

le 2ème Sommet Climate Chance Afrique a été officiellement ouvert ce jeudi 17 avril par le Président de la République du Ghana  Nana Addo Dankwa Akufo-Addo. Pendant les 3 jours que vont durer les travaux, les participant auront à s'entretenir sur plusieurs approches entre autres :


- CONFÉRENCE DE LA CONVENTION DES MAIRES POUR L’AFRIQUE SUB-SAHARIENNE (COMSSA): « VERS L'INSTITUTIONNALISATION DE L’ACTION CLIMATIQUE LOCALE ET L’ACCÈS AU FINANCEMENT ».
- COMMENT LES GOUVERNEMENTS LOCAUX AFRICAINS PEUVENT-ILS RENFORCER LEUR COOPÉRATION AVEC LES ÉTATS ET LES ACTEURS NON ÉTATIQUES POUR LUTTER CONTRE LE CHANGEMENT CLIMATIQUE?
-   «DÉVELOPPEMENT DE VILLES AFRICAINES DURABLES» ET BONNES PRATIQUES.
«AGRICULTURE, ALIMENTATION ET REFORESTATION» & BONNES PRATIQUES
- «ÉNERGIES RENOUVELABLES ET EFFICACITÉ ÉNERGÉTIQUE EN AFRIQUE» ET BONNES PRATIQUES
INTÉGRATION DE LA DIMENSION DE GENRE DANS LE PROCESSUS SECAP: RÔLE DU RÉSEAU DES FEMMES ÉLUES LOCALEMENT EN AFRIQUE REFELA

Les travaux prennent fin ce 18 octobre.
« PRECEDENT
SUIVANT »

Facebook Comments APPID