Radio Oreole Flash Info :
latest

728x90

  Cliquez sur le bouton Play pour lancer la radio

468x60

  Cliquez sur le bouton Play pour lancer la radio

4 novembre 2019

Togo : La grande messe du secteur privé officiellement lancée ce lundi

Cinq mois après la tenue du premier Forum économique Togo-Union Européenne, il est désormais dédiée aux entreprises privées une semaine exclusive dénommée "la semaine du secteur privé". La première édition a été officiellement lancée ce lundi 04 novembre 2019 à Lomé par le premier ministre Komi Klassou Sélom. Il s'agit en effet d'un cadre propice de réflexions devant permettre aux opérateurs économiques d’êtres plus compétitifs, innovants, et porteurs de la croissance et de la création d'emplois.

La cérémonie officielle marquant le lancement des activités de cette semaine du secteur privé s'est faite en présence de plusieurs partenaires techniques et financiers du Togo à l’instar de la Cheffe de la délégation de l’Union Européenne au Togo Christina Martins Barrera, la Représentante-résidente de la Banque mondiale au Togo  Mme Hawa Cissé Wagué, des membres du gouvernement, des opérateurs économiques... Ce grand rendez-vous, premier du genre, est placé sous le thème : « Secteur privé, moteur de croissance et du développement socio-économique du Togo » et prendra fin le 08 novembre 2019.

Germain Méba CCIT à l’extrême droite 1ère rangée
C'est une initiative qui vise à explorer les pistes devant permettre aux entreprises privées de jouer pleinement leur rôle dans la réalisation du Plan National du Développement (PND 2018-2022), un programme ambitieux lancé le 04 mars denier par le Chef de l'Etat Faure Gnassingbé et devant faire du Togo un pays émergent dans les années à venir. 

C'est pourquoi, dans son allocution de circonstance, le premier ministre Komi Klassou Sélom s'est réjouit de la forte mobilisation autour de l'évènement. Tout en revenant sur les différentes réformes opérées par le gouvernement pour favoriser la promotion du secteur privé et qui ont permis au Togo de faire un bon spectaculaire de 59 place en 2 ans (soit 17 en 2019 et 40 en 2020) dans le classement Doing Business : 1er des pays les plus réformateurs en Afrique et 3ème dans le monde, il a tout de même souligner la nécessité de continuer davantage voir plus dans la même dynamique.
1er ministre à gauche

« Le Togo se positionne aujourd’hui comme la porte d’entrée naturelle pour les affaires en Afrique de l’Ouest, un marché de plus de 320 millions de consommateurs. L'objectif de cette 1ère édition de la semaine du secteur privé est d"examiner toutes les préoccupations du monde des affaires, d'explorer les voies et moyens susceptible de permettre au secteur privé d’être un véritable levier de la croissance économique du pays(...) », a-t-il laissé entendre. 

Selon Kodjo Adédzé en charge du ministère togolais du commerce, de l'industrie, du développement du secteur privé et de la promotion de la consommation locale, aucune affaire ne peut se faire sans stabilité politique.

 « Les affaires n'ont pas besoin du bruit, elles ont besoin de la stabilité politique. Cette stabilité, le Togo la aujourd'hui. (...) Le PND est l’apanage des petites et moyennes entreprises (locales en priorité; C'est elle qui vont structurellement changer l'image du pays, et donc nous devons tout faire pour qu'elles prospèrent. Le défi actuel est d'arriver à un PIB d'au moins 5,5% à l’horizon 2022», a-t-il indiqué.

Premier panel
Cette première journée a été par ailleurs consacrée à plusieurs panels animés par d'éminentes personnalités, entre autres : Opportunités et défis du secteur privé dans la mise en œuvre du PND, la fiscalité et promotion du secteur privé, promouvoir les entrepreneurs champions au Togo, promouvoir la consommation locale, la migration de l'informel vers le formel, Accès aux financements PME/PMI.
« PRECEDENT
SUIVANT »

Facebook Comments APPID