Radio Oreole Flash Info :
latest

728x90

468x60

12 décembre 2019

Crise politique en Israël : Une troisième élection législative en moins d'un an

C'est officiel depuis ce mercredi nuit avec la dissolution de la Knesset (Parlement), les Israéliens se rendront aux urnes pour une troisième fois en moins d'un an pour élire leurs députés. Le 2 mars 2020, c'est la date retenue. Cette situation inédite dans l'histoire de l'Etat hébreux est la résultante d'une crise politique qui ne dit pas son nom. Ni Benyamin Netanyahu, au pouvoir depuis plus de dix ans, ni Benny Gantz, son principal adversaire, n'ont réussi à obtenir le soutien d'une majorité d'élus pour former une coalition gouvernementale. L’impasse politique se prolonge donc.

Ce troisième scrutin très redoutée au sein de l'opinion publique Israélienne, était prévisible dans la mesure où les 2 grands partis de  la Knesset, le Likoud (droite) et Bleu-blanc n'étaient d'accord que sur un seul point : ne pas s'attendre épargner le pays d'une nouvelle élection. Même former un gouvernement d'union était impossible parce que Benny Gantz refusait de sièger avec un premier ministre inculpé de corruption, fraude et abus de confiance.  Cela fait près de neuf mois qu'Israël se cherche un gouvernement et les partis se rejettent la responsabilité de ce nouvel échec.


« PRECEDENT
SUIVANT »

Facebook Comments APPID