Radio Oreole Flash Info :
latest

728x90

  Cliquez sur le bouton Play pour lancer la radio

468x60

  Cliquez sur le bouton Play pour lancer la radio

23 décembre 2019

Prof Kalife : « Avec l’ECO, c’est comme mettre une nouvelle robe à une femme, mais elle reste la même femme»

Annoncée par certains comme historique par Macron et Watara, la fin du Franc CFA (remplacé par la monnaie ECO) dans la zone UEMOA laisse d’autres  dans le scepticisme total. Reçu en émission cet après- midi  sur les antennes de la Radio Oreole, le Prof Nadim Kalife, spécialiste en économie monétaire, estime que la monnaie «ECO c’est le Franc CFA habillé autrement pour enlever le souvenir des colonies françaises d’Afrique, rien de plus et rien de moins ».

Selon l'économiciste, l’adoption de l’ECO va couté chère aux pays de l’UEMOA. Il explique cette situation par le fait que ceux-ci n’ont plus de compte d’opération à la banque de France.

« Le compte d’opération rapportait à la BCEAO une centaine de milliards de FCFA supplémentaires à cause des intérêt supplémentaires que versait la France par rapport au taux d’intérêt international. Avec cette nouvelle donne, ces 100 milliards vont disparaitre ».

L’économiste relève par ailleurs que ce qui a changé c’est la forme, le fonds reste intact.

«Désormais, les 3 techniciens de la banque de France qui aidaient les gouverneurs à maitriser la gestion de F CFA vont se retirer.  Il revient aux Etats de l’UEMOA d’en recruter maintenant, cela va couter plus de 30 milliards. On se dirige tout droit vers l’effondrement des économies africaines».

Et de prévenir : « si le Nigeria intègre la zone ECO, il va prendre le contrôle et la France va totalement se désengager. Et ça serait la catastrophe ».

En conclusion, dit-il, « il n’y aura pas indépendance économique ou monétaire avec la monnaie ECO ».

 Peut-on dire qu'on va vers une nouvelle dévaluation déguisée? Les prochains mois nous en diront plus.

« PRECEDENT
SUIVANT »

Facebook Comments APPID