Radio Oreole Flash Info :
latest

728x90

468x60

18 décembre 2019

Sixième et dernière revue du programme soutenu par une Facilité Elargie de crédit (FEC), belles performances économiques pour le Togo.


En fin de mission à Lomé dans le cadre de la sixième et dernière revue du programme soutenu par une Facilité Elargie de crédit (FEC), une mission du Fonds monétaire international (FMI) conduite par Ivohasina Fizara Razafimahefa, ayant séjourné au Togo du 4 au 17 décembre, a animé une conférence de presse ce mardi 17 décembre 2019 au CASEF pour présenter les résultats réalisés par le Togo dans la mise œuvre dudit programme pour l’année en cours et aussi celles depuis 2017.  Il ressort des conclusions rendues publiques que le pays a réalisé un grand progrès devant aboutir à une croissance accélérée de l’ordre de 5,3 en fin 2019.

Cette dernière revue prend en compte l’évaluation des programmes de réformes structurelles importantes opérées par le gouvernent sur la période de 9 premiers mois de l’année 2019.

En effet, la délégation du FMI  a eu plusieurs séances de travail avec les services techniques du ministère de l’Economie et des Finances, les autorités politiques… dans le cadre de l’examen final du programme soutenu par la Facilité élargie de crédit.

Les résultats montrent une reprise économique marquée par la croissance qui devait atteindre 5,5 % en 2020. A la base de cette performance se trouve la réduction significative du déficit budgétaire de 9 % en 2016 à 2,2 % en fin 2019 alors que les critères de convergence de l'UEMOA prévoient une marge de 2 à 3%, celle la dette publique de 81 à 70% du PIB fin 2019, et la poursuivi les réformes structurelles importantes tenant à l’assainissement du climat des affaires.

« La reprise économique se raffermit. D’après les estimations, la croissance économique s’est accélérée, passant de 4,9% en 2018 à 5,3% en 2019 et à 5,5% en 2020, essentiellement sous l’effet de la demande intérieure, tandis que certains secteurs d’exportation montrent de légers signes de faiblesse notamment les phosphates et le coton. Les crédits au secteur privé ont augmenté de 3,6% (en glissement annuel) et l’inflation s’est établie à 0,4% (en glissement annuel) à fin septembre 2019 », le chef de mission du FMI
Ivohasina Fizara Razafimahefa.

Le ministre de l’Economie et des Finances, Sani Yaya, présent à cette conférence de presse, s’est félicité des résultats acquis lors de la réalisation de ce en vue de rendre le pays plus attractif aux investisseurs. 

" Le Togo doit capitaliser sur le dernier classement de Doing Business de la Banque mondiale (1er pays réformateur en Afrique et 3e dans le monde) pour   poursuivre la réalisation des réformes structurelles et institutionnelles ", a souligné le ministre Yaya.
« PRECEDENT
SUIVANT »

Facebook Comments APPID