Radio Oreole Flash Info :
latest

728x90

  Cliquez sur le bouton Play pour lancer la radio

468x60

  Cliquez sur le bouton Play pour lancer la radio

16 décembre 2019

Togo : Les populations de Gbonvé et de Cacavéli outillées sur leur participation citoyenne et celle des CVD à la gestion de la commune pour un développement intégral d'Agoe Nyive1

Le Togo est depuis le 30 juin dernier en plein pied dans le processus de la décentralisation. La réalisation de cette nouvelle mode de gouvernance nécessite la mise à profit aussi bien des populations que les comités villageois de développement (CVD). Ceci, la mairie de la commune d'Agoè 1 l'a bien compris en mobilisant les populations des villages de Gbonvé, Kpatéfi, Klévé et Totsi ce samedi 14 décembre 2019 autour du thème <<Positionnement des CDQ et CVD pour un développement participatif d'Agoè-Nyivé et les outils d'une participation citoyenne de la gestion communale>>.

Plusieurs sujets étaient à l'ordre du jour de cette rencontre d'échanges et de sensibilisation. A travers une première communication, le secrétaire général de la préfecture d'Agoè ... a entretenu le public, qui a fait massivement le déplacement de Blue Zone, sur le rôle des CVD et CDQ dans la décentralisation et le développement local,  leur rapport ou collaboration avec la population et les autorités locales notamment les maires, les préfets et les chefs traditionnels.

Abordant le sujet, le secrétaire de la préfecture d'Agoè-Nyivé M. Kazando a souligné la responsabilité au combien importante de ces comités puisqu'étant directement proches des populations et connaissant leurs besoins.


Madame HEYOU a pris la suite du secrétaire général de la préfecture en réitérant aux  jeunes et femmes l'importance de leur engagement à accompagner ce processus de la décentralisation et du développement local.

De son côté, la conseillère de la préfecture IKO BOROZE Flore  a sensibilisé le public sur les produits FNFI, les modalités pour en être bénéficiaire et les opportunités qu'ils offrent surtout aux femmes et aux jeunes sans emplois.

Occasion pour la conseillère de revenir aussi sur la dernière initiative du Chef de l'Etat Faure Gnassingbé en faveur des jeunes et femmes entrepreneurs locaux où un quota de 25 % leur est réservé dans l'attribution des marchés publics.

La rencontre a pris fin sur une communication autour du mécanisme incitatif au financement agricole (MIFA). M. Isamël GANIOU doctorant et ingénieur agricole a  l'Université de Lomé, a de long en large parlé de la mise en place des agropoles  conformément à l'Axe 2 du PND, faisant de l’agriculture le socle d’une croissance économique résiliente.

C'est une jeunesse  satisfaite sur les différentes opportunités qui ont été présentées au cours de cette rencontre d'échanges. La population a la fin a tenu a remercier l'initiateur et le promoteur  de ce projet qui leur a permis d'être bien outillée.
« PRECEDENT
SUIVANT »

Facebook Comments APPID