Radio Oreole Flash Info :
latest

728x90

468x60

27 janvier 2020

Togo / 2ème acte de Tentative de déstabilisation du Togo : une trentaine de personnes du mouvement " Tigre Révolution" arrêtées de nouveau

L'affaire de déstabilisation des institutions impliquant le mouvement " Tigre Révolution" revient au devant de la scène ce lundi 27 janvier 2020. " Amputé mais pas décapité ", le mouvement s’apprêtait à un deuxième acte de déstabilisation des institutions de la République togolaise dans la nuit du samedi 25 à  dimanche 26 janvier 2020. Mais grâce au travail des forces de l'ordre, une trentaine d'individus de plusieurs nationalités appartenant à ce réseau qui a fait parler de lui  le 23 novembre 2019, a été appréhendé avant le passage à l'action. L'information vient d'être révélée par le ministre de la sécurité Yark Damehame au cours d'une conférence de presse

Le 23 novembre 2019, « des individus mal intentionnés, se réclamant du mouvement " Tigre Révolution",  se sont attaqués aux forces de l'ordre et de sécurité causant plusieurs blessés côté des gendarmes. Aussi 4 fusils AK 47 ont été emportés par le groupe. " Leur objectif ultime  était  d'organiser une révolution nationale afin de déstabiliser les Institutions de la République en 3 jours",
Directeur générale de la police nationale le Lieutenant-Colonel Yawovi OKPAOUL. 18 personnes étaient arrêtées, présentées à la presse et déférées à la justice le 03 décembre 2019.

Dans la nuit du samedi 25 à  dimanche 26 janvier 2020, le mouvement, qui a plusieurs ramification selon le ministre, voulait encore tenter le coup. Même mode opératoire, semer une psychose au sein de la population en s'attaquant aux forces de l'ordre et de défense dans les postes ou dans unités, et en brûlant les stations d’essence...

" Nous sommes dans une période électorale que nous souhaitons apaisée, transparente et juste. On peut choisir de boycotter les élection, mais empêcher l'organisation est un problème ", a martelé Yark Damehame
« PRECEDENT
SUIVANT »

Facebook Comments APPID