Radio Oreole Flash Info :
latest

728x90

468x60

31 janvier 2020

Togo / Extension du réseau électrique : des impacts significatifs émergent en milieu rural.

Le grand chantier de la desserte énergétique amorcé par le Togo  a permis d'amener l'électricité dans plusieurs milieux du pays. Pas plus tard qu'hier, dans les localités de Vo-Asso et Zooti dans la préfecture de Vo, des ouvrages  d'électrification ont été mis en service au grand bonheur des populations.  Cette politique vise l'essor économique de toutes les couches sociales, gage de création d’emplois et de réduction de la pauvreté, surtout en milieu rural. L'énergie conserve une bonne place dans le PND 2018-2022.

Aucune économie ne peut se construire aujourd'hui sans l'énergie électrique.  Avec cette stratégie d’électrification en cours au Togo, C'est une vision de quête constante de meilleures conditions de vie des populations qui est lancée.  La mise en œuvre de cette politique nécessite une mobilisation financière d’environ 1000 milliards de FCFA et est orientée vers trois (03) technologies que sont  la connexion au réseau conventionnel, la solution des mini-grids et des kits solaires individuels.

Quand on sait que 61,7% des Togolais vivent actuellement en dessous du seuil de la pauvreté, surtout en milieu rural, il s'avère indispensable  de redynamiser la croissance économique de ces zones.

En effet, sur le terrain, les résultats sont déjà visibles dans les zones desservies. L’électrification des zones rurales a  commencé par impulser l’accroissement de l’économie agricole.  Le secteur agricole occupe une place prépondérante dans l’économie togolaise. Il représente environ 40 % du PIB et fournit plus de 20% des recettes d’exportation. L’électrification des zones rurales accroît la contribution du secteur agricole à l’économie togolaise et améliore la compétitivité des paysans. En favorisant la conservation et la transformation des produits agricoles en milieu rural, l’électrification va induire une amélioration du rendement des activités agricoles avec la création de petites entreprises...

De même, les activités de services ont commencé par connaître un accroissement. Sur le plan de l’aménagement du territoire, on note l’amélioration de la qualité de l’habitat. Les écoles électrifiées contribuent aujourd'hui à l'amélioration du rendement scolaire, c'est-à-dire le taux de réussite et la qualité de l'enseignement. Des élèves, qui auparavant, ont toutes les peines ou n’arrivaient pas à apprendre les nuits parce qu’il n’y a pas la lumière à la maison, vont pouvoir apprendre en toute tranquillité leurs leçons. Si l’absence de la lumière constituait un handicap pour leur évolution dans leurs études, avec le projet CIZO, l’obscurité est désormais un mauvais souvenir du passé pour eux.

Les commerces s'ouvrent un peut partout. La bonne dame vendeuse d’Ayimolou a désormais la lumière dans sa maison pour pouvoir préparer la nuit et aller vendre le matin au bord de la route pour les passants ou pour les élèves à l’école. Les bonnes dames rurales peuvent monter leurs petits commerces de vente de l’eau glacée, du glaçon, de jus de différentes sortes. Toutes ces activités génératrices de revenues vont apporter un changement positif dans la vie des foyers ruraux équipés par les kits solaires grâce au projet CIZO.

L'électricité a apporté de l'eau potable grâce aux réseaux de forages.

En outre, charger de portable n'est plus un casse-tête chinois pour les ruraux si on sait la place qu’occupe cet outil de communication dans le vécu quotidien de tout le monde sur les plans professionnel, économique, social et autres. Les bénéficiaires branchent désormais leurs postes radio ou télévision pour s’informer et être au parfum de l’actualité.

Sur le plan culturel, on voit naitre des centres culturels où les jeunes talents se font suivre et se concurrencer. Tout ceci constitue un socle solide de réduction de la pauvreté à long terme avec au passage la réalisation des Objectifs du Millénaire pour le Développement.
« PRECEDENT
SUIVANT »

Facebook Comments APPID