Radio Oreole Flash Info :
latest

728x90

468x60

18 janvier 2020

Togo - JPO de la CENI / Tchambakou Ayassor : " Nous avons voulu que le public découvre concrètement les activités que l'institution fait "

Comme annoncée, la Journée Portes Ouvertes de la Commission électorale nationale indépendante (CENI) a eu lieu ce samedi 18 janvier 2020 en son siège à Lomé. Cette manifestation première du genre, placée sous le thème « la CENI au service du peuple et de la République », a servi de cadre pour l'institution chargée de l'organisation et de la supervision des élections au Togo, de mieux se faire connaitre du public.

Plusieurs participants, à savoir des représentants de partis politiques, des acteurs de la Société civile, les professionnels des médias, les corps habillés, les représentants de l'administration, les citoyens... ont répondu massivement à ce rendez-vous.

Plusieurs communications étaient à l'ordre du jour. 

La première, a porté sur " la CENI et ses démembrement présenté par M. Kinam Lardja Kolani.

La deuxième, la conférence inaugurale, présentée par le Prof. BATCHANA, porte  sur le thème " CENI du Togo : Historique, enjeux et défis ". Dans son exposé, l'enseignant chercheur à l'Université de Lomé est allé très loin dans les années 1940 pour chercher les prémisses de cette institution. Il est revenu pour signaler qu'avec l'avènement de la démocratie avec son corolaire de multipartisme, un organisme devait se charger de l'organisation des élection (constitution de1992). Cependant, c'est avec l'accord cadre de Lomé que la CENI a été véritablement mis en place. Et depuis, elle a été toujours politique même si une fois coopté, le représentant du parti politique n'est la que pour servir le peuple.

La troisième communication, un panel, a réuni les Professeurs Nonon AHADZI et Roger DANIWE ainsi que M. Spéro MAWULE, autour du thème " Rôle et responsabilité des partis politiques et de la société civile dans un processus électoral ".

Les trois intervenants ont d'entrée indiqué qu'un parti politique a comme rôle principal de conquérir le pouvoir et de l'exercer sur la base d'une idéologie. A cette fonction qui lui est dévolu, viennent se greffer d'autres à savoir la formation civique, citoyenne et politique de ses membres et des citoyens dans leurs ensemble. En ce qui concerne la société civile, elle peut être intégré au processus électoral à titre d'observateur, elle joue aussi le rôle de formation citoyenne, mais ne peut en aucun cas conquérir le pouvoir et l'exercer.

Selon eux, le défi actuel est que le processus se déroule dans un climat apaisé de cohésion social, dans la transparence et l'équité.

Trèes satisfait, le Président de la CENI a indique que ce n'est qu'une étape qui vient d'être franchie pour le bonheur du peuple.

" Nous cheminons progressivement vers le 1er tour du scrutin présidentiel, c'est pour quoi la CENI a jugé opportun et nécessaire d'organisé cette journée portes ouvertes pour permettre à tous les citoyens de s'informer sur le processus et le cadre dans lequel il s'inscrit. Souvent, le public ne connait pas dans le détail les activités que la CENI conduit. Au delà du recensement pour le fichier électoral, il y a la réception des candidatures lorsqu'elles sont appelées, l'ouverture de la campagne électorale, administration du processus en terme logistique et déploiement du personnel pour que le jour du scrutin l'activité soit sereine, compilation et proclamation des résultats provisoires... ", a expliqué Tchambakou Ayassor.

Il eu visite de stand également comme activité au programme...

Il faut rappeler que la campagne électoral s'ouvre le 6 février 2020. Le scrutin oppose 7 candidats : Faure Gnassingbé de l’Union pour la République (UNIR), Jean-Pierre Fabre de l’Alliance nationale pour le changement (ANC) et le ‘candidat unique’ de Mgr Philippe Fanoko Kpodzro, Agbéyomé Kodjo, Pr Tchabouré Gogué de l’Alliance des démocrates pour le développement intégral (ADDI), Georges William Kuessan de Santé du peuple, Mohamed Tchassona Traoré du Mouvement citoyen pour la démocratie et le développement (MCD) et Pr Komi Wolou du Pacte socialiste pour le renouveau (PSR).
« PRECEDENT
SUIVANT »

Facebook Comments APPID