Radio Oreole Flash Info :
latest

728x90

468x60

25 janvier 2020

Pour la réalisation de son PND, le Togo doit compter sur les Investissements étrangers directs.


Le Plan national de développement, programme d’investissement quinquennal du gouvernement nécessitera environ 8 milliards $ dont 65%, soit un peu plus de 5 milliards, sont attendus du secteur privé. Les Investissements directs étrangers (IDE) sont devenus incontournables pour la réalisation de ce plan d’où les nombreuses réformes pour améliorer le climat des affaires et rendre l’économie togolaise plus attractive. 

L'adoption du nouveau code des investissements plus attractif vise à donner un coup de pousse à l'économie togolaise en facilitant les investissements. On en a vu avec la tenue à Lomé l'année dernière du 1er forum économique Togo-Union Européenne, un grand rendez-vous qui a permis de mobiliser 852 milliards FCFA, montant cumulé des financements que nécessiteront les 141 projets .


« Nous avons poursuivi dans cette optique un train soutenu de réformes destinées à renforcer l’attractivité de notre économie. L’une de ses évolutions les plus récentes est le vote de la loi portant nouveau code des investissements », avait soutenu Faure Gnassingbé lors de ce Forum.

Vu l'intérêt suscité par cette rencontre d'investissement à Lomé, São Paulo, la capitale brésilienne se prépare à accueillir le forum d’affaires entre le Brésil et le Togo, prévu justement pour cette année.

Reçu en audience lundi 20 janvier 2020 par la présidente de l'Assemblée nationale togolaise  Mme Yawa Djigbodi TSEGAN,  l’Ambassadeur du Brésil au Togo Antonio Carlos de Salles MENEZES a réitéré l'engagement de son pays.

" Pendant la visite du ministre des affaires étrangères au Brésil en juin 2019, il a lancé l’idée d’un forum d’affaires entre le Brésil et le Togo, on l’a prévu justement pour cette année et on va le faire (...).  L’idée c’est de faire ce forum d’affaires dans notre capital économique São Paulo et d’avoir une forte présence des entrepreneurs brésiliens, togolais et pourquoi pas l’ouvrir aussi à la CEDEAO. Parce que nous savons que l’idée du Togo avec le PND est surtout de se consolider comme un point important pour toute la région, un hub régional », a-t-il indiqué.
« PRECEDENT
SUIVANT »

Facebook Comments APPID