Radio Oreole Flash Info :
latest

728x90

468x60

20 janvier 2020

Togo / Présidentielle 2020 : Pour ses prises de position politique, la Conférence Episcopale du Togo ne sera pas observateur du scrutin.

Dans une correspondance-réponse en date du 16 janvier 2020, le ministre de l'administration territoriale et des collectivités locales Payadoua Boukpessi est  revenu sur les raisons qui motivent le refus de donner accréditation à titre d'observateur électoral à  la Conférence Episcopale du Togo (CET) pour le compte de la présidentielle du 22 février prochain. Pour le ministre, les prises de position partisane de l'organisation dans la crise politique qu'a connu le Togo la disqualifie.

 " Je vous ai, dans mes précédentes lettres précisé les raisons pour lesquelles votre organisation n'est pas qualifiée pour assurer une observation neutre et crédible des élections. En effet, la Conférence Episcopale du Togo (CET) dont vous n'êtes qu'un service, comme vous l'affirmez vous-même, dans votre courrier, a eu à prendre clairement des positions partisanes sur la situation politique que notre pays a connue depuis août 2017 ", lit-on dans le communiqué. 

" Le dernier message du 21 novembre 2019 de la Conférence Episcopale du Togo en est une illustration parfaite, puisque comme toutes les autres déclarations, la Conférence Episcopale du Togo a repris à son compte les réclamations de l'opposition notamment sur la CENT, la Cour Constitutionnelle, le code électoral, méprisant ainsi les lois électorales en vigueur dans notre pays ", indique par ailleurs le ministre



« PRECEDENT
SUIVANT »

Facebook Comments APPID