Radio Oreole Flash Info :
latest

728x90

468x60

30 janvier 2020

Togo / Projet de transferts monétaires : des milliers de ménages vulnérables déjà servis

Destiné à accroitre le revenu et la consommation des ménages cibles, le projet de transferts monétaires aux  ménages les plus pauvres est l'une des sous-composantes du projet de Filets sociaux et services de base (FSB) piloté par l’Agence Nationale d’Appui au Développement à la Base depuis son lancement en avril 2019.

Conçu pour une durée de 2 ans, le projet de transferts monétaires cible, à terme, 120.000 ménages. Son coût annuel s'élève à 4,32 milliards FCFA dont trois milliards FCFA financé par la Banque mondiale, et 1,32 milliard de francs CFA par l’Etat togolais, touchant  respectivement 40.000 ménages et 21.000 ménages dans 535 villages.

Comment cela se fait concrètement ?

En amont et de façon  participative, sur la base d’une enquête PMT (Proxy Mean Test) rigoureuse réalisée par l’Institut national de la statistique et des études économiques et démographiques (INSEED), il a été procédé à l'identification des ménages à servir. S'en suit l'étape de validation en présence des communautés concernées lors des assemblées villageoises organisées à cet effet, de tous les ménages qui les composent, des représentants des ministères sectoriels regroupés au sein des Comités régionaux d’approbation (CORA), et des autorités.

Ainsi une fois la liste validé, une personne désignée dans chaque ménage reçoit au nom des membres du ménage une subvention trimestrielle de 15 000 FCFA pendant deux ans, destinée à assurer leurs besoins, nutritionnels, sanitaires, scolaires et pouvant permettre de démarrer des activités génératrices de revenus. Les transferts s’effectueront  à travers des points de paiement MOOV dans les villages concernés.

Selon la ministre Mme Victoire Tomégah Dogbé, cette initiative permet à plusieurs dizaines de milliers de familles d'avoir accès à une alimentation plus nutritive, aux femmes enceintes de faire des consultations prénatales en toute quiétude et mettre au monde dans de bonnes conditions, aux enfants de commencer l'école. 

Le projet de transfert monétaire s'inscrit pleinement dans l'axe 3 du PND qui vise le développement par l'inclusion financière et sociale.

Il faut noter que la phase pilote du projet des transferts monétaires a touché plusieurs dizaines de ménages dans les régions de la Kara, des savanes et une partie de Maritine.
« PRECEDENT
SUIVANT »

Facebook Comments APPID