Radio Oreole Flash Info :
latest

728x90

468x60

10 février 2020

Electricification rurale : Le Togo joue la carte des éco-villages.

Dans sa politique d'améliorer la couverture en énergie électrique au Togo, le gouvernement, avec l'appui du programme des nations unies pour le développement (PNUD), a initié depuis 2014, un projet de développement des éco-villages.  Il est actuellement en phase expérimentale dans deux villages de la région maritime. A terme, le pays ambitionne créer 500 éco-villages.

Confronté aux problèmes environnementaux majeures et la dégradation de ses ressources naturelles, le gouvernement togolais a eu l'idée de promouvoir des eco-villages, infrastructures qui mettent en avant le développement durable et luttent contre le changement climatique, en alliant électricité propre (renouvelable) et matériaux de construction locaux respectueux de l'environnement.

Ando-Kpomey (préfecture de l’Avé) et Donomadé (préfecture de Yoto), sont deux localités transformées en éco-villages et ont été équipées de sources d’eau potable, et de mini-centrales solaires.

A  Donomadé par exemple, la construction du mini-centrale solaire de 10 KVA qui a permis l’électrification du village, il a été réalisé au profit des communautés un forage positif avec trois points de puisage. Cela a eu de l'impact sur la production agricole. les habitants ont pu améliorer la culture de soja et de piment, l’élevage a bénéficié de géniteurs performants et de produits vétérinaire de qualité. La Ferme Modèle de Donomadé (FeMoDo) a été construite et possède un étang piscicole de 2 200 poissons, ainsi que des cultures d’ananas, des légumes, etc.  Ces villages ont également vu leur production agricole, l’élevage des ovins et des caprins, ainsi que la production de miel, renforcées.

À part ces deux communautés, cinq autres éco-village sont en gestation à Zanve dans les Lacs ; Klotchomé dans les plateaux ; Nassiète à Dapaong ; Srika dans la Kara et Doufouli dans la centrale pour en faire sept au total d’ici 2022.

Il faut aussi souligner que le Togo a adhéré récemment au réseau mondial des éco-villages (GEN) après la signature d’un mémorandum à la Cop25 à Madrid (Espagne).

 "L'une des choses merveilleuses est qu'au Togo, le gouvernement a déjà décidé de mettre en œuvre ce programme. Le démarrage a été fait avec deux communautés qui ont déjà commencé par se transformer. Donc, ceci est comme une porte d'entrée pour nous. Ça fera que la collaboration entre le GEN et le Togo sera facile et fluide. Il y a beaucoup de fonds climatiques et nous devons y accéder ensemble ", a indiqué Kosha Joubert, directrice générale du GEN.

« PRECEDENT
SUIVANT »

Facebook Comments APPID