Radio Oreole Flash Info :
latest

728x90

468x60

02 février 2020

Togo : Accroissement des recettes fiscales, une conséquence logique des multiples réformes opérées par le gouvernement.

Depuis un certain temps, le gouvernement togolais s'est donner pour mission d'améliorer considérablement les conditions de vie  des populations. Dans cette optique, une série de réformes a ont été engagées pour renforcer la bonne gouvernance économique et la lutte contre la corruption avec la fusion des régis douanes et impôts en une seule et unique entité, l'office togolais des recettes (OTR), . Conséquence, les recettes fiscales budgétaires connaissent une hausse fulgurante, allant de 162,1 en 2005 à 624 milliards de FCFA en 2019.

L'assainissement du climat des affaires positionne aujourd'hui le Togo sur le marché international. 1er réformateur en Afrique et 3ème dans le monde selon le classement Doing Business 2019.

Voici le tableau récapitulatif de l'évolution de cette réalité.

2005  : 162,1 milliards de FCFA
2006  : 179,1 milliards de FCFA
2007  : 195,9 milliards de FCFA
2008  : 211,2 milliards de FCFA
2009  : 229,1 milliards de FCFA
2010  : 246,7 milliards de FCFA
2011  : 291,4 milliards de FCFA
2012  : 327,7 milliards de FCFA
2013  : 403,6 milliards de FCFA
2014  : 458,2 milliards de FCFA
2015  : 516,3 milliards FCFA
2016  : 575,0 milliards de F CFA
2017  : 563,2 milliards de FCFA
2018  : 546,9 milliards de FCFA
2019  : 624 milliards de FCFA.

En relevant le niveau des recettes budgétaires, le gouvernement met un accent particulier sur des dépenses publiques d'investissements pour multiplier des projets socioéconomiques nécessaires à l'épanouissement des citoyens. Ces chiffres montrent aussi que les réformes engagées donnent une vitalité au secteur privé qui soutient en grande partie l'économie.

C'est dans ce sens que la loi de finances 2020 a consacré d'énormes allègements fiscaux pour davantage inciter la croissance.
« PRECEDENT
SUIVANT »

Facebook Comments APPID