Radio Oreole Flash Info :
latest

728x90

468x60

8 février 2020

Togo / Restaurants communautaires : 500 personnes vulnérables de Légbassito ont bénéficié des repas chauds et de ration sèche.

Le projet des restaurants communautaires entre dans une nouvelle dimension. Après la phase pilote lancée fin décembre 2019 dans 3 localités de Lomé, c'est 5000 autres personnes vulnérables identifiées dans 10 zones supplémentaires qui bénéficieront désormais d'un repas chaud chaque 2 semaines, et ce,  pendant une durée de 20 semaine. L'opération a démarré ce vendredi à Légbassito, l'un des nouveaux sites concernés.

Ils sont au total 500 personnes orphelines,veuves, âgées et handicapées, venus de plus de 11 villages de Légbassito (Atiémé, légbassito, madikpéto, Douglékopé, Amadéta, Assiko, Danliko, Abinato, Koméssivagno Anaglikopé, ahondjokopé,Akikopé), à prendre d’assaut le terrain de jeux de  Madikpéto aux environs de 9 heures GMT.  Après les formalités d'usage et de vérification d'identité, elles ont eu droit chacune à un des repas prévus au menu du jour.

Les restaurants communautaires viennent en complément aux nombreuses initiatives pour juguler la pauvreté. Ils sont mis en œuvre par l'Agence nationale d'appui au développement à la base (ANADEB) à travers le projet des filets sociaux et services de base (FSB), un volet du Programme d'Appui aux Populations Vulnérables (PAPV). Le coût unitaire de chaque repas est de 300 francs CFA par personne nécessiteuse.

« A travers ce restaurant communautaire, chaque 2 semaine, la population de Légbassito va bénéficier d'une ration alimentaire et d'une ration sèche. C'est une solution pour permettre à ces personnes en situation de précarité d'avoir de quoi manger sur ce laps de temps prévu par le projet. A cela s'ajoutent d'autres appuis notamment en matière de la santé, d’adduction d'eau potable...  Il s’agit de faire en sorte que le projet des restaurants communautaires soit une manifestation de la volonté d’inclure tout le monde dans le partage de la croissance » , a expliqué Gnamakou Kokoutchè, le coordonnateur de la zone ANADEB Légbassito. 

Les bénéficiaires de Légbassito ont trouvé louable l'initiative du gouvernement togolais.

« Je suis très contente de bénéficier de ce repas et kits offerts aujourd’hui par le gouvernement togolais. C’est la première fois que de pareilles actions se passent ici. C’est le lieu de dire merci aux donateurs et surtout au Chef de l’Etat qui a pensé à nous » s’est réjouit l’une des bénéficiaires répondant au nom de Nabiliwa.
 
Outre la nourriture préparée et mangée sur le site, il a été distribué à ces personnes vulnérables une ration sèche, composée du mais, du riz, du gari et de l'huile,  pour la maison.

Présent sur les lieux, le Maire de la commune d'Agoè-Nyivé 2 se dit honoré de voir sa communauté bénéficier de cette initiative du Président Faure Gnassingbé. Cependant, sa vision est d'aller plus loin en prenant la relève du gouvernement par d'autres mesures.

« Il y a des togolais qui ont des difficultés à trouver leur nourriture quotidienne. Généralement dans les banlieue comme la notre, c'est des couches les plus défavorisées qui y vivent. Nous apprécions le choix porté sur notre commune pour bénéficier de ce projet. Le souci est que le gouvernement ne peut pas le faire à long terme. Dans notre commune, on réfléchit déjà sur quoi faire pour pérenniser l'initiative du Chef de l'Eat. On pense au maraichage, à la pisciculture.... puisque nous sommes dans un bas-fond. Il faut faire en sorte que les gens ne soient pas obligés de venir manger ici mais qu'ils puissent avoir le minimum pour préparer chez eux à la maison » , a indiqué Bolor Koffi, le Maire de la commune d'Agoè-Nyivé 2.

Il faut noter que désormais, c'est 149 quartiers de 13 zones de Lomé qui sont touchés par ce projet avec un total de 6500 personnes prises en charges. La même cérémonie s'est déroulé à Bè, Adakpamé, Agoè, Démakpoè, Doumasséssé, Gbadago, Nyikonakpoè, Sanguéra et Togblékopé.
« PRECEDENT
SUIVANT »

Facebook Comments APPID