Radio Oreole Flash Info :
latest

728x90

468x60

3 février 2020

Yawa Tsègan, l'une des rares femmes à la tête de l'Assemblée nationale en Afrique

Militante engagée de l’Union pour la République (UNIR), parti au pouvoir au Togo, Chantal Yawa Djigbodi Tsègan fait partie aujourd'hui de la shot liste des femmes qui tiennent les reines du parlement  en Afrique. Tout comme ses trois autres homologue, elle fait la fierté du pays tant sur le plan national qu'international.

Première femme à être élue au perchoir togolais le 23 janvier dernier, son portrait a été dressé  par Bimensuel indépendant d’informations spécialisées (Numéro 000 du 1er février 2020) comme l'une des 4 femmes puissantes pouvoir législatif en Afrique. 

Alors qu'elle n'était que  Premier questeur dans l'Assemblée nationale précédente, elle est devenue le N°1 de la 6ème législature issue des élections du 20 décembre 2018. 

Titulaire d’une maitrise en droit des affaires, elle a également obtenu un diplôme d’inspecteurs des Impôts à Clermont-Ferrand en France. Directrice des petites et moyennes entreprises et directrice de l’organisation et des services d’Appui entre 2003 et 2010, elle a été nommée  directrice de cabinet du ministre de transport.

Les trois autres femmes à la tête du parlement de leur pays, cité par le Bimensuel sont : Jeannine Mabunda Lioko de la RD Congo (une première élection à ce poste tout comme Tsègan; Christine Razanamahasoa du Madagascar (2ème fois); Donatille Mukabalissa du  Rwanda(1ère fois aussi). 

 Ces 4 femmes selon le bimensuel sont entrées dans l’histoire politique de leur pays et inspirent la jeunesse à travers leur parcours, engagement et cheval de bataille.





« PRECEDENT
SUIVANT »

Facebook Comments APPID