Radio Oreole Flash Info :
latest

728x90

468x60

26 mai 2020

Covid-19 : L'OMS suspend son essai clinique sur l'hydroxychloroquine

Le feuilleton de l'hydroxychloroquine a connu un nouveau rebondissement lundi avec la suspension par l'OMS de son essai clinique sur ce traitement potentiel du coronavirus. Une étude du 'Lancet' a conclu à des risques élevés sur le plan cardiaque.
L'Organisation mondiale de la santé (OMS) a annoncé lundi qu'elle suspendait son essai clinique sur l'hydroxychloroquine dans le traitement du coronavirus "par mesure de sécurité".
Le directeur général de l'agence onusienne, Tedros Adhanom Ghebreyesus, a annoncé que "le comité directeur a suspendu la partie hydroxychloroquine de l'essai clinique Solidarity le temps que la question de la sécurité soit examinée. Les autres essais cliniques se poursuivent", a-t-il indiqué lors d'un point presse.  
Risques cardiovasculaires accrus
Cette décision intervient alors que la revue scientifique 'The Lancet' a publié vendredi une étude sur l'hydroxychloroquine, portant sur plus de 96.000 patients dans 671 hôpitaux à travers six continents, qui conclut que ce traitement est inefficace contre le Covid-19, et qu'en outre, il pourrait augmenter le risque d'arythmie cardiaque et de décès. Le 15 mai, deux autres études publiées par la revue scientifique britannique BMJ avaient aussi mis en doute l'efficacité de l'hydroxychloroquine contre le Covid-19.
L'étude du 'Lancet' n'est pas un essai clinique classique, mais une étude dite "observationnelle", faite à partir des registres des données médicales de malades hospitalisés entre le 20 décembre 2019 et le 14 avril 2020. Certains d'entre eux recevaient de la chloroquine, d'autres de l'hydroxychloroquine, associée ou non à un antibiotique.

« PRECEDENT
SUIVANT »

Facebook Comments APPID