Radio Oreole Flash Info :
latest

728x90

468x60

30 juin 2020

Lazarus Chakwera : Du Pasteur des Assemblées de Dieu à la présidence de la République du Malawi


Il fait la une des journaux du monde depuis quelques jours. Lazarus Chakwera, est le nouveau Président de la République du Malawi depuis l'élection du 23 juin dernier. Chef de l'opposition et ancien pasteur évangélique, il était face à M. Mutharika.  Allons à la découverte de cet homme de 65 ans.

A l’issue de l’élection du 21 mai 2019, la Commission électorale (MEC) avait proclamé la victoire du sortant, au pouvoir depuis 2014, avec 38,57 % des suffrages, contre 35,41 % à son rival. Mais M. Chakwera n’a jamais accepté ces résultats, à ses yeux outrageusement frauduleux.

Entre autres irrégularités, lui et d’autres candidats hostiles au régime ont dénoncé le nombre suspect de procès-verbaux de dépouillement barbouillés de blanc à corriger et saisi la Cour constitutionnelle.

Pendant plusieurs mois, le Malawi, d’ordinaire si tranquille, a tangué au rythme des manifestations de l’opposition, émaillées de violences avec les forces de l’ordre, et des audiences devant la plus haute juridiction du pays. Et à la surprise générale, ses juges ont annulé en février la victoire de Peter Mutharika, en confirmant des « irrégularités généralisées et systématiques ».

En concluant samedi sa campagne à Rumphi (nord), le sortant a exhorté le pays à lui rendre sa victoire. « Nous avons gagné le scrutin de 2019, mais [l’opposition] a saisi la justice et nous a volé le gouvernement, a-t-il lancé devant des milliers de partisans. Alors votons pour faire honte à ceux qui nous ont volés. »

Allié au vice-président Saulos Chilima qui a rompu avec le président sortant, Lazarus Chakwera a, de son côté, mobilisé ses troupes en dénonçant la corruption et la faillite économique du régime sortant. « Le peuple veut le changement, a-t-il résumé lors d’un entretien accordé cette semaine à l’AFP. Il nous considère comme le visage d’un nouveau Malawi dont la construction serait ouverte à tous. »

Lazarus Chakwera, né le 5 avril 1955 à Lilongwe, est un pasteur chrétien évangélique pentecôtiste, ancien président des Assemblées de Dieu du Malawi et président de la République du Malawi depuis 2020.

Biographie

Chakwera obtient un baccalauréat ès arts en philosophie de l’université du Malawi en 1977. Il étudie la théologie et obtient un baccalauréat spécialisé de l’université du Limpopo en Afrique du Sud puis une maîtrise de l’université d'Afrique du Sud en 1991. Il devient titulaire, en 2000, d’un doctorat de la Trinity International University, aux États-Unis.

Ministère

Il travaille de 1983 à 2000 comme instructeur à l'école de théologie des Assemblées de Dieu à Lilongwe, dont il est nommé directeur en 1996. En 1989, il devient président des Assemblées de Dieu du Malawi, un poste qu'il détient jusqu’en 2013. Il est également devenu codirecteur et chargé de cours à l’All Nations Theological Seminary de Lilongwe et professeur au Séminaire théologique panafricain en 2005.

Parcours politique

En 2013, il se présente à la présidence du Parti du congrès du Malawi et remporte une victoire écrasante. Il abandonne alors la présidence des Assemblées de Dieu. Lors de l'élection présidentielle malawite de 2014, il arrive en deuxième place derrière Peter Mutharika avec 27,8 % des voix contre 36,4 % à son adversaire. Il est élu comme parlementaire lors des élections législatives du même jour, avec 90,47 % des voix dans la circonscription du nord-ouest de Lilongwe.

À nouveau candidat à l'élection présidentielle de 2019, il reçoit le soutien de l'ancienne présidente Joyce Banda mais est à nouveau battu par Peter Mutharika, par une faible marge, et dénonce une fraude électorale de la part du président sortant. Il est réélu à l'Assemblée nationale lors des élections législatives du même jour. Après plusieurs mois de manifestations, les résultats de l'élection sont annulés en février 2020.

Il est élu président lors de l'élection présidentielle malawite de 2020 après l'annulation par la cour constitutionnelle de celle de 21 mai 2019. Il a prêté serment le 28 juin dernier.
« PRECEDENT
SUIVANT »

Facebook Comments APPID