Radio Oreole Flash Info :
latest

728x90

468x60

24 juin 2020

Le Gabon dépénalise l'homosexualité

La cause homosexuelle gagne du terrain en Afrique. Au Gabon, les députés ont voté mardi 23 juin la dépénalisation des rapports homosexuels, annulant un amendement du code pénal voté un an plus tôt qui condamnait l'homosexualité comme une "atteinte aux mœurs". 48 députés ont voté pour la dépénalisation, 24 contre, et 25 se sont abstenus. 

Contrairement à de nombreux pays d'Afrique subsaharienne, qui interdisent ou répriment les rapports homosexuels, aucune loi au Gabon ne mentionnait explicitement l'homosexualité avant qu'un amendement au code pénal ne soit voté par le Sénat en juillet 2019, interdisant les "relations sexuelles entre personnes de même sexe".

Depuis juillet 2019, les rapports entre personnes du même sexe étaient passibles de six mois de prison maximum et d'une amende de 5 millions de francs CFA (7 600 euros).


Ces dernières années, le Bostwana, l'Angola, le Mozambique et les Seychelles ont légalisé les relations entre personnes de même sexe, rejoignant le Gabon, la Côte d'Ivoire, le Mali, la République démocratique du Congo et le Lesotho.

L'Afrique du Sud fait figure de pionnière en la matière. Depuis la fin du régime de l'apartheid en 1994, elle dispose d'un des cadres juridiques les plus libéraux au monde. Sa Constitution interdit toute discrimination fondée sur l'orientation sexuelle, et le mariage homosexuel a été légalisé en 2006, une première encore inédite en Afrique.
« PRECEDENT
SUIVANT »

Facebook Comments APPID