Radio Oreole Flash Info :
latest

728x90

468x60

21 juin 2020

RDC / Verdict procès des 100 jours: le tribunal de Kinshasa a eu des mains très lourdes contre Vital Kamerhe et ses co-accusés

Malgré les injonctions de la cour constitutionnelle demandant le transfert du dossier relatif au procès historique des programmes de 100 jours, le tribunal de grande instance de Kinshasa/Gombe, qui siégeait en chambre foraine à la prison centrale de Makala, a prononcé son verdict ce samedi 20 juin 2020. Vital Kamerhe et ses co-accusés écopent de lourdes peines.

Le tribunal de grande instance de Kinshasa/Gombe a condamné Vital Kamerhe et Samih Jamal à 20 ans de travaux forcés pour infraction de détournement de 48 millions, avec pour le directeur de cabinet du président  Félix Tchissékédi l’interdiction durant 10 ans des droits politiques, droits de vote et droit d’éligibilité, sans compter la confiscation de tous les fonds se trouvant sur les comptes bancaires et biens acquis avec les fonds détournés. 

Le patron de Samibo va de même payer un remboursement de 150 millions de dollars à titre de dommages et intérêts. Après avoir purgé sa peine, Samih Jamal devra aussi définitivement quitté le sol congolais.

Pour ce qui le concerne, Muhima Ndoole a été condamné à 2 ans de travaux forcés pour détournement de 1 million 154 mille dollars américains. Il est tenu de même de payer 150 millions de dollars comme dommages été intérêts.

Vital Kamerhe annonce déjà faire appel de ce procès et indique être prêt à épuiser tous les recours tant nationaux, régionaux qu'internationaux possibles.


Pour rappel, l’affaire est partie de l’interpellation du directeur de cabinet du chef de l’État le 8 avril à Kinshasa, au tribunal de paix de Kinshasa/Matete, qui enquêtait depuis début janvier sur des soupçons de détournements dans l’exécution des travaux du programme des 100 jours.

« PRECEDENT
SUIVANT »

Facebook Comments APPID