Radio Oreole Flash Info :
latest

728x90

468x60

26 juin 2020

Togo- Covid-19 / Non respect des mesures barrières dans les bars : la force spéciale mixte anti-covid-19 va sévir, avertit le Médecin Colonel Djibril


Le sujet fait grand bruit depuis l’assouplissement des mesures de riposte imposées en avril dernier par le gouvernement dans le cadre la lutte contre la Covid-19 au Togo, notamment la levée du couvre-feu à Lomé et Sokodé. Un constat dans la capitale,  rien qu'à observer les débits de boissons et autres bars où les gens dansent et boivent sans respecter les mesures de distanciation. De l’insouciance on dirait. Les vieilles habitudes ont repris comme si la covid-19 avait été vaincue ou a disparu.

Les autorités sanitaires sont montées au créneau et appelle chacun à la prudence et au respect des autres mesures en vigueur. Ces comportements inciviques laissent craindre le pire. Mercredi, lors de sa rencontre hebdomadaire avec la presse, la Coordination nationale de la gestion de la riposte contre la pandémie est revenue sur ces dérapages qu’on constate actuellement à Lomé.

A en croire la Coordination nationale, les endroits stratégiques de la ville de Lomé où les gestes barrières sont souvent foulés au pied de jour comme de nuit sont : Le carrefour Limousine, le carrefour Deckon et la devanture du stade d’Agoè-Nyivi.

LIRE AUSSI : Togo / Covid-19 : " On lève le couvre-feu, les gens sont contents de vite se retrouver dans les bars ". Dr Innocent Kpéto

« Dans ces zones, de jours comme de nuit, personne ne respecte les mesures barrières. Mais la force spéciale mixte anti-covid-19 va sévir. Parce que notre vie est en danger si les autres ne respectent pas les mesures barrières », a souligné le Médecin Colonel Djibril Mohaman, Coordonnateur de la Coordination nationale de la gestion de riposte à la Covid-19.

Il est également revenu sur d’autres violations des mesures barrières imposées par le gouvernement (distanciation et rassemblement), les veillées funèbres, les enterrements et les mariages avec un effectif pléthorique, animation clandestinement des cultes messes.

« Il ne faut pas que les gens confondent la levée du couvre-feu avec l’arrêt des autres mesures, surtout les mesures de rassemblement. Ces mesures de rassemblement concernent les veillées, les enterrements, les mariages. Au cours des veillées et les enterrements, les gens font encore les salutations d’usage. Il y a certains hommes de Dieu qui animent des messes ou des cultes. Il faut préciser que tout ceci n’est pas encore autorisé pour l’instant. Donc la levée du couvre-feu n’autorise pas les veillées, les enterrements avec un effectif pléthorique et les salutations d’usage. La preuve, c’est que nous avons les messages de ces rassemblements qu’on passe dans certains médias. Et aussi, nous sommes souvent interpellés sur ces cas. Il faut que les populations comprennent que ces rassemblements sont toujours interdits », a-t-il martelé.

Pour rappel, les discothèques sont toujours fermées.
« PRECEDENT
SUIVANT »

Facebook Comments APPID