Radio Oreole Flash Info :
latest

728x90

468x60

12 juillet 2020

Assassinat du Colonel Madjoulba : Le Togo sollicite la France pour des expertises balistiques

Deux mois et demi après l'assassinat du colonel Bitala Madjoulba, commandant du 1er bataillon d’intervention rapide (BIR) d’une balle dans le cou, tirée à bout portantle mystère reste entier sur le ou les auteurs et les mobiles de ce meurtre. Selon les informations rapportées par RFI ce dimanche 12 juillet 2020, les autorités togolaises ont  demandé à la France de mener des expertises balistiques pour tenter d’identifier le ou les auteurs de cet assassinat.

A en croire RFIun vol particulier a atterri le dernier week-end de juin à Paris. A son bord, des scellés que Calixte Batossie Madjoulba, l’ambassadeur du Togo en France et frère aîné de la victime, est venu remettre à la justice française. Ces scellés ? Des pistolets et des douilles saisis par les autorités togolaises à l’intérieur du camp militaire où le colonel Bitala Madjoulba, commandant du 1er bataillon d’intervention rapide (BIR), a été assassiné.

Pour tenter de confondre le ou les auteurs de l’assassinat, les enquêteurs ont décidé de procéder à des expertises balistiques. Leur idée est de comparer la balle retrouvée sur le corps de la victime avec celles des armes appartenant à des militaires du camp. Environ 75 pistolets ont ainsi été saisis avec leurs cartouches.
Selon une source proche de l’enquête, indique RFI, le juge en charge de l’affaire a alors émis des commissions rogatoires internationales à des fins d’expertises balistiques. Comme plusieurs pays africains, la France, via une demande d’entraide judiciaire, a été sollicitée pour procéder à ces expertises. Une demande rapidement acceptée par Paris.
« PRECEDENT
SUIVANT »

Facebook Comments APPID