Radio Oreole Flash Info :
latest

728x90

468x60

20 juillet 2020

Construction des latrines dans les services publics intégrés, un autre objectif quinquennal au Togo


De tout temps, l’assainissement du cadre de vie occupe une place prépondérante dans les dix-sept (17) Objectifs de développement durable (ODD) définis par les Nations unies. Il protège les citoyens contre les maladies, lutte contre la pollution de l’environnement (en empêchant la défécation à l’air libre par exemple), améliore la qualité des services offerts par les structures et/ou établissements publics etc. Pour permettre au personnel soignant, aux fonctionnaires ainsi qu’aux populations, bénéficiaires des différents services des institutions, le Togo va multiplier les latrines dans les centres de santé avec un plan d’assainissement précis pour les cinq (05) prochaines années.

C’est l’un des principaux objectifs quinquennaux, définis clairement dans les engagements du chef de l’Etat. Les pouvoirs publics vont construire des latrines dans au moins un bâtiment public, prioritairement au sein des services publics intégrés ou dans des centres de santé.

Par-dessus tout, le pays usera de tous les moyens pour mettre en place un plan quinquennal d’assainissement, d’aménagement des voiries urbaines dans deux à trois chefs-lieux de communes par région et par an.

Précédemment, pour permettre aux populations de vivre dans des conditions sanitaires adéquates, le Togo a lancé en décembre 2017 le Programme d’appui aux populations vulnérables (PAPV). Grâce à celui-ci, la ville de Tchamba (localité située à 350 km de Lomé) ne connaît plus aujourd’hui de problèmes d’assainissement. Financé à près de 150 millions de francs CFA, le programme a permis de construire des infrastructures dans plusieurs quartiers de la ville.

Il s’agit de 03 blocs de latrines modernes, 175 mètres linéaires de caniveaux, 60 puisards, 03 ouvrages de franchissement et 500 mètres linéaires de rue, 03 forages munis de panneaux photovoltaïques. Il a également permis d’améliorer les revenus de 15.000 femmes et jeunes togolais.

« PRECEDENT
SUIVANT »

Facebook Comments APPID