Radio Oreole Flash Info :
latest

728x90

468x60

04 août 2020

Covid-19 : La Russie va homologuer le 1er vaccin dans les 10 prochains jours


Plusieurs laboratoires dans le monde travaillent d’arrache-pied pour mettre en place un vaccin contre le coronavirus. Le ministre du commerce russe a déclaré lundi que trois entreprises biomédicales seront en mesure de produire un vaccin dès septembre 2020 de manière industrielle. Alors que l'organisation mondiale (OMS) semble indiqué qu'il serait difficile d'avoir un vaccin à court terme, le pays de Vladmir Putin veut homologuer le premier vaccin d'ici 10 jours.

Aucun remède n’est à ce jour capable de guérir cette pandémie qui a déjà touché plus de 18 millions de personnes et fait des centaines de milliers de morts.

La Russie a assuré lundi qu'elle serait prochainement en mesure de produire par mois des centaines de milliers de doses de vaccins contre le nouveau coronavirus et "plusieurs millions" dès le début de l'année prochaine.

Selon le ministre russe du Commerce Denis Mantourov, « trois entreprises biomédicales seront en mesure de produire dès septembre et de manière industrielle un vaccin développé par le laboratoire de recherches en épidémiologie et microbiologie Nikolaï Gamaleïa », a-t-il précisé à l'agence publique TASS.

Homologation officielle "d'ici dix jours"

Le chef du Fonds russe des investissements directs, impliqué dans le développement, a indiqué lundi que l'homologation officielle du vaccin devrait être chose faite "d'ici dix jours".

"Nous seront devant non seulement les États-Unis, mais aussi d'autres pays. Il s'agira du premier vaccin contre le coronavirus homologué", a indiqué Kirill Dmitriev à la télévision.

Cependant, le Vitali Zverev, professeur et chef de laboratoire à l'institut de recherches Metchnikov, a estimé auprès de l'AFP qu'il était bien trop tôt pour homologuer un vaccin qui n'a pas été suffisamment testé pour s'assurer de sa sécurité.

"Il est impossible de s'assurer de la sécurité d'un vaccin lors d'un laps de temps tel que celui qui nous sépare du début de la pandémie", a-t-il expliqué, ajoutant que les entreprises biomédicales russes devant produire le vaccin n'y étaient pas habituées, et encore moins à la technologie avancée devant être utilisée.
« PRECEDENT
SUIVANT »

Facebook Comments APPID