Radio Oreole Flash Info :
latest

728x90

468x60

24 août 2020

Mali : Les putschistes veulent rester au pouvoir 3 ans et acceptent libérer IBK

On en sait un peu plus sur l’intention des militaires qui ont déposé le président IBK. Au terme d'un week-end de discussions avec la CEDEAO, la junte propose une transition de trois ans sous la direction d'un militaire.

Le Comité national pour le salut du peuple (CNSP), au pouvoir depuis la destitution du président Ibrahim Boubacar Keita le 18 août, souhaite qu'un organe de transition dirigé par un militaire soit mis en place pour une période de trois ans, selon des sources internes à la junte et à la CEDEAO.

« La junte a affirmé qu'elle souhaite faire une transition de trois ans pour revoir les fondements de l'État malien. Cette transition sera dirigée par un organe présidé par un militaire, qui sera en même temps chef de l'État » indique une source au sein de la délégation ouest-africaine à Bamako. Un responsable de la junte confirme « les trois ans de transition avec un président militaire et un gouvernement en majorité composé de militaires ».

Le CNSP accepte aussi que le président déchu Ibrahim Boubacar Keïta retourne à son domicile, « et s'il souhaite voyager pour des soins, il n'y a pas de problème », a également indiqué la source de la CEDEAO
« PRECEDENT
SUIVANT »

Facebook Comments APPID