Radio Oreole Flash Info :
latest

728x90

468x60

17 août 2020

Togo / Covid-19 : Le gouvernement réfléchit sur des mesures urgentes face à l’augmentation des cas confirmés et des décès


Le gouvernant togolais soucieux de la flambée des cas positifs et décès dus au coronavirus dans le pays. Sans baisser les bras, les autorités sont toujours à la recherche des voies et moyens pour venir à bout de cette crise. C’est à ce titre que le conseil scientifique en charge de la riposte a échangé avec le premier ministre ce lundi 17 août 2020.

« Le PM Komi Sélom Klassou a échangé ce lundi jour avec le conseil scientifique et des membres du gouvernement sur l’état de la pandémie de coronavirus face à l’augmentation des cas confirmés et des décès ces dernières semaines, les raisons de cette hausse et les mesures urgentes à prendre », vient de poster la primature sur son compte tweeter.

Le Togo comptabilise à ce jour 1147 cas positifs à  la covid-19, dont 27 morts, 843 guérisons et 277 cas actifs. Par ailleurs, l’état d’urgence sanitaire, instauré dans le cadre de la lutte contre la pandémie, a officiellement pris fin hier dimanche 16 août 2020. Pour l’instant, rien n’indique qu’il sera de nouveau prorogé.

 
Ministre de la santé Prof Mijiyawa
« Au cours des trois dernières semaines, on a enregistré une augmentation du nombre de cas confirmés de malades et une augmentation du nombre de décès. Ce qui interpelle les plus hautes autorités qui, depuis le début de la pandémie ont accordé la plus grande attention aux moyens à mettre en place pour en réduire la propagation. Nous avons connu des foyers dans certaines industries de Lomé, à Soudou, à Tchaoudjo et dans la Kozah », a dit Professeur Moustafa Mijiyawa, ministre de la santé et de l’hygiène publique.

Prof  Ekouévi
Cette augmentation des cas s’explique par plusieurs facteurs selon le conseil scientifique : « le 1er facteur, c’est le relâchement, la baisse de la vigilance et le non-respect des mesures barrières qui ont été proposées par le gouvernement. Le 2è facteur qui peut expliquer c’est que nous savons qu’il y a quelques fêtes clandestines, notamment les fêtes traditionnelles. Ces fêtes interdites par le gouvernement ont lieu de manière clandestine qui ont entrainé quelques foyers épidémiques. Ce qui nous amène à prendre un certain nombre de dispositions pour que nous puissions rester à la place que nous occupons aujourd’hui au niveau de la sous-région ouest-africaine. Le Togo est le pays qui a le moins de cas et le moins de décès dans cette sous-région. », a déclaré le président du conseil scientifique Prof Didier Ekouévi.

Ministre de l'administration territoriale Boukpessi
Face à cette situation, plusieurs mesures s’imposent et pour le ministre Payadowa Boukpessi de l’administration territoriale, « il faut respecter les mesures qui sont déjà prises, il faut que les Togolais respectent les mesures qui ont été décidées par le gouvernement notamment, la distanciation sociale et le port de masque. C’est pour la santé de tout le monde. Est-ce que les bars qui fonctionnent respectent les mesures barrières ? Non. Il faut que tout le monde s’engage à les respecter. Si vous ne respectez pas les mesures, vous ne pouvez pas fonctionner dans ces conditions. ».

Le gouvernement appelle les chefs traditionnels à laisser tomber les célébrations clandestines des fêtes traditionnelles cette année pour préserver la santé de tous.

« PRECEDENT
SUIVANT »

Facebook Comments APPID