Radio Oreole Flash Info :
latest

728x90

468x60

06 août 2020

Togo : Novissi activé à Soudou sur instruction de Faure Gnassingbé, plus de 2700 personnes déjà bénéficiaires


Devenu un des principaux foyers de propagation de la pandémie du coronavirus ces derniers temps au Togo, le canton de Soudou (préfecture d’Assoli) est actuellement bouclé et fonctionne sous le régime de couvre-feu. Conséquence, le Chef de l’Etat Faure Gnassingbé a de ce fait ordonné l’activation immédiate du programme Novissi dans cette localité.

Selon la coordination nationale de gestion de la riposte contre le coronavirus, plus de 100 cas contacts ont été recensés ces derniers jours dans cette partie du pays. La raison de cette augmentation, selon Colonel Djibril Mohaman, est le retour des voyageurs provenant des pays voisins.

Afin de pouvoir endiguer les contaminations et lutter efficacement contre la COVID-19 à Soudou, les autorités togolaises ont pris des mesures restrictives qui ont des conséquences sur  les activités économiques des populations.

Ainsi, conformément à un communiqué datant du 17 juin 2020, définissant les nouvelles stratégies delutte contre la pandémie, le gouvernement a décidé  d’accompagner les personnes les plus fragiles et économiquement affectées de Soudou en activant le programme Novissi.

« Le chef de l’Etat a insisté pour que Novissi soit activé pour les populations du canton de Soudou. Actuellement, il y a plus de 2700 personnes qui ont pu bénéficier de Novissi dans ce canton », a affirmé le médecin-colonel Djibril Mohaman.

Selon la coordination nationale de gestion de la riposte contre le coronavirus, plus de 100 cas contacts ont été recensés ces derniers jours dans cette partie du pays. La raison de cette augmentation, selon Colonel Djibril Mohaman, est le retour des voyageurs provenant des pays voisins.

Novissi est un programme de transferts monétaires visant à soutenir tout citoyen togolais éligible ayant perdu son revenu en raison de l’adoption des mesures de riposte contre le coronavirus. Il vise à fournir aux personnes et familles les plus vulnérables, des soutiens financiers mensuels (12 250 F CFA pour les femmes, 10 500 F CFA pour les hommes). 11 589 305 625 Francs CFA avaient été déboursés en 2 mois d’opérationnalité.  

Lomé et Tchaoudjo étaient les premières a en bénéficier avant qu’il ne soit suspendu et remis en œuvre sous sa nouvelle formule (juin dernier) avec la levée des restrictions d’alors.
« PRECEDENT
SUIVANT »

Facebook Comments APPID