Radio Oreole Flash Info :
latest

728x90

468x60

03 septembre 2020

Emmanuel Macron enseigne le journalisme (Vidéo)

Coup de sang du président français. L'affaire a fait grandement le buzz sur les réseaux sociaux avec son lot de critiques, d'indignations et de railleries. La scène, captée par les caméras de LCI, s'est déroulée mardi soir au Liban, en marge du déplacement d'Emmanuel Macron. Ce dernier s'en est pris publiquement à un célèbre journaliste Français à propos d’un article.

Le journaliste du Figaro et spécialiste du Moyen Orient Georges Malbrunot, qui avait été retenu en otage avec son collègue Christian Chesnot en Irak en 2004 pendant plus de quatre mois, a notamment consacré ces derniers jours un article sur une rencontre organisée dans la capitale libanaise entre Emmanuel Macron et des cadres du Hezbollah, mouvement politique et paramilitaire largement considéré comme une organisation terroriste. Une rencontre relatée dans le Figaro, et qui a donc provoqué ce coup de sang. 

"Ce que vous avez fait là, compte tenu de la sensibilité du sujet, de ce que vous savez de l'histoire de ce pays, est irresponsable ! Irresponsable pour la France, irresponsable pour les intéressés ici !" tonne le chef de l'État, qui accuse à demi-mots le journaliste d'avoir mis à mal les efforts diplomatiques français.

"Ce que vous avez fait est non professionnel, et mesquin !"

Et il poursuit : "C'est grave d'un point de vue déontologique ! Vous m'avez entendu défendre les journalistes, et je le ferai toujours, mais je vous parle avec franchise ! Ce que vous avez fait est grave, non professionnel, et mesquin !" La colère d'Emmanuel Macron, qui aurait visiblement aimé garder cette rencontre secrète tant le sujet du Hezbollah est sensible, n'aura pas de réponse. Alors qu'il était vilipendé, Georges Malbrunot fera d'abord mine de s'éloigner, avant de retourner la tête, et d'écouter le président.
« PRECEDENT
SUIVANT »

Facebook Comments APPID