Radio Oreole Flash Info :
latest

728x90

468x60

08 septembre 2020

Faure Gnassingbé et ses pairs de la CEDEAO ont discuté du Mali, de la monnaie unique et du terrorisme à Niamey


Le Chef de l’Etat togolais Faure Gnassingbé était à Niamey au Niger le lundi 7 septembre 2020, où il a pris part à la 57ème conférence des chefs d'État et de gouvernement de la CEDEAO aux côtés de ses pairs.

Ce premier sommet en présentiel,  depuis le début de la crise sanitaire liée à la pandémie du coronavirus, a été consacré à plusieurs sujets entre autre la crise socio-politique actuelle au Mali après le renversement du président IBK.

« J’ai travaillé avec mes pairs sur des sujets d'ordre prioritaire pour notre communauté, la monnaie unique, la situation au Mali, la lutte contre le terrorisme sont notamment les sujets principaux ayant marqué nos fructueux échanges », a écrit Faure Gnassingbé sur son compte tweeter.

Le Togo est (toujours) le seul pays de la zone Cedeao (Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest), à respecter les critères de convergences, pour l’adoption de l’Eco, future monnaie unique de la Zone.
Le pays d’Afrique de l’ouest a été de nouveau reconnu pour cet effort, à la faveur du 57è sommet des Chefs d’Etats et de gouvernement de la sous-région.


Rappelons que ces critères, pour les 15 Etats de la zone, sont notamment : rester en dessous de 3% de déficit, de 10% d’inflation, et un ratio Dette/PIB inférieur à 70%. D’autres facteurs sont également considérés pour l’implémentation de la monnaie, dont la lutte contre l’insécurité et la collaboration entre les pays membres de la communauté.

Tout en décidant de maintenir les sanctions prises antérieurement suite au renversement du président Ibrahim Boubakar Kéita (IBK) le 18 août dernier, la CEDEAO a exigé de la junte malienne qu’un président et un premier ministre civils soient désignés d’ici le 15 septembre prochain. Un véritable ultimatum pour les putschistes actuellement occupés à organiser des consultations inter-maliennes.

A l'issue des travaux ce ce sommet, le Ghanéen Nana Akufo-Addo a pris la succession de Mahamadou Issifou à la tête de la CEDEAO.


« Mes vives félicitations à Nana Dankwa Akufo-Addo, Président de la République du Ghana, pour son élection en tant que nouveau président de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest », écrit le N°1 togolais.
« PRECEDENT
SUIVANT »

Facebook Comments APPID