Radio Oreole Flash Info :
latest

728x90

468x60

02 septembre 2020

Mali : La junte procède à plusieurs nominations stratégiques


Alors qu’il a engagé une série de concertation avec toutes les forces vives de la nation malienne, le Comité national pour le salut du peuple (CNSP), au pouvoir depuis le 18 août dernier après avoir déposé le président Ibrahim Boubacar Keïta (IBK) vient de procéder à plusieurs nominations de militaires et de civils  à des postes stratégiques.

La junte vient de procéder à une série de nominations décidées par son commandement militaire. Parmi ces nominations: celle d’un conseiller spécial du chef de la junte, chargé de l’information et de la communication, Cheick Oumar Traoré. C’est un consultant.

Un autre civil a été nommé, docteur Youssouf Coulibaly, il est conseiller spécial du chef de la junte, et chargé des affaires juridiques. Du côté des militaires, c’est le général Souleymane Doucouré, l’ancien patron de l’actuel porte-parole de la junte qui devient secrétaire général du ministère de la Défense. Un nouveau chef d’état-major général des armées a été également nommé: le général Oumar Diarra. La junte a aussi procédé à des changements à d’autres postes-clés de l’armée et des renseignements généraux.

Pendant ce temps, RFI nous renseigne que le président déchu et démissionnaire, Ibrahim Boubacar Keïta, est à l'hôpital. Il s'agirait d'un simple contrôle médical. Il a quitté son domicile privé ce mardi soir, 1er septembre, pour une clinique de la capitale malienne. Au programme: une série de contrôles, notamment des radios. IBK âgé de 75 ans devrait selon ses proches retourner chez lui, dans l’après-midi de ce mercredi 2 septembre.
 
Selon une source médicale dans la clinique où se trouve Ibrahim Boubacar Keïta, rapporte RFI, l’ex-président malien a eu un accident ischémique transitoire. « C’est une alerte, mais pour le moment il récupère plutôt bien » a précisé cette même source.
« PRECEDENT
SUIVANT »

Facebook Comments APPID