Radio Oreole Flash Info :
latest

728x90

468x60

12 septembre 2020

Nigeria : De La castration pour les auteurs de viol d’enfants


La castration chirurgicale, c’est désormais la sanction qui sera infligée aux personnes reconnues coupables de viol d'enfants de moins de 14 ans dans l'État de Kaduna, au Nigeria. Les législateurs de cette région du pays de Muhammadu Buhari ont approuvé de ce fait un projet de loi allant dans ce sens.

Le gouverneur de l'État, Nasir Ahmadel-Rufai, doit signer le projet de loi pour qu'il devienne une loi dans l'État du nord-ouest. Il a déjà soutenu la castration pour empêcher les violeurs de récidiver.

Cette décision fait suite à l'indignation publique suscitée par une vague de viols, qui a poussé les gouverneurs des États de la nation à déclarer l'état d'urgence. La castration chirurgicale des violeurs condamnés est envisagée au Nigeria depuis un certain temps, d'autant plus que le nombre de cas s'est accru lors du récent confinement lié au coronavirus. Le désarroi a été général et atteint son paroxysme en juillet dernier, après le meurtre d'une étudiante de 22 ans qui, selon sa famille, a été brutalement violée et matraquée à mort.

La loi fédérale du Nigeria prévoit une peine allant de 14 ans à la de prison à vie, mais les législateurs des États peuvent fixer des règles différentes pour les condamnations. Plus de 2.000 cas de viols sont enregistrés chaque année au Nigeria.
Ce crime s’est accru pendant le confinement dû à la pandémie du coronavirus.


« PRECEDENT
SUIVANT »

Facebook Comments APPID