Radio Oreole Flash Info :
latest

728x90

468x60

22 septembre 2020

Rentrée scolaire 2020-2021 au Togo : La FESEN réclame 12 mesures préalables, la CSET évoque le protocole d’accord de 2018

 


La dernière sortie médiatique du ministre des enseignements primaire Affo Atcha-Dédji sur la prochaine rentrée scolaire, le mercredi, 16 Septembre 2020, continue de susciter des réactions des autres acteurs de l’éducation, notamment les enseignants. Les dernières en date sont celles de la FESEN (Fédération des Syndicats de l'Education Nationale) et du CSET (Coordination des syndicats de l’Education au Togo.

Dans une correspondance en date du 21 septembre, adressée au ministre de tutelle, les bureaux nationaux de ces deux regroupements syndicaux d’enseignants demandent l’ouverture de discutions avec les autorités en prélude à la rentrée scolaire 2020-2021.

 

Le bureau national de la FESEN, réuni en session extraordinaire ce lundi 21 Septembre 2020, après concertation avec sa base, dans le souci de préserver une rentrée scolaire apaisée en cette période de crise sanitaire recommande à l'endroit du gouvernement :

 

1-           La construction des salles de classes, à défaut la construction des appâtâmes améliorés et équipés en fonction de la projection faite par les établissements scolaires observable deux semaine avant la rentrée

2-           Le recrutement en nombre suffisant d'enseignants avant la rentrée

3-           La dotation des établissements de dispositif de lave-mains, de gel hydro-alcoolique, de bavettes et de thermo flash avant la rentrée

4-           L'allègement des contenus d'enseignement en cette période de Covid 19

5-           La dotation des établissements primaires de manuels de français et de mathématiques sur la base des projections,

6-           La révision à la hausse et la mise à disposition des crédits de fonctionnement en totalité aux établissements préscolaires et primaires deux semaines avant la rentrée

7-           L’'instauration d'une prime d'heures supplémentaires et d'une prime de risques mensuelles dont une table de discussion permettra de déterminer les taux avant la rentrée

8-           La mise en place d'une assurance maladie spéciale en dehors de I'INAM applicable pour la circonstance

9-           L'indexation des deux milliards de l'année 2019 à partir de janvier 2020

10-       La poursuite de la mise en œuvre du protocole d'accord en ses points 3 et 5,

11-       Une solution urgente soit trouvée pour pallier au manque du corps d’encadrement (Inspecteurs et conseillers pédagogiques)

12-       Enfin la FESEN appelle de toute urgence à un dialogue social inclusif entre tous les acteurs et partenaires de l'éducation pour des solutions consensuelles et efficaces.


Tout comme la FESEN, la CSET demande une rencontre préparatoire pour discuter des modalités et des mesures à prendre. Le protocole d’accord du 19 avril 2018 est à prendre en compte selon le mouvement dirigé par Atsou Atcha Ilétou.

« PRECEDENT
SUIVANT »

Facebook Comments APPID