Radio Oreole Flash Info :
latest

728x90

468x60

13 octobre 2020

Au-delà du « Mois de consommer local », les autorités visent un véritable encrage du label « Made in Togo »


Le ministère du commerce, en charge de la promotion de la consommation locale œuvre inlassablement pour incitant la population à avoir le bon réflexe en choisissant des produits Made in Togo. Au-delà du « Mois de consommer local » en cours pendant tout octobre, c’est toute une vision qui se dessine et se décline en différentes stratégies.


Pour pérenniser l’initiative et faire de sorte que la consommation locale devienne une habitude des togolais, le ministère de tutelle est à pied d’œuvre afin d’aboutir à un véritable changement de paradigme. Pour se faire, la méthode inclusive est de mise. Une série de consultation des acteurs concernés est en cours. Ce mardi 12 octobre 2020, le ministère en charge de la consommation locale était en concertation avec les associations de défense des droits des consommateurs à savoir l’ATC et la LCT.


En effet, le Togo importe une bonne partie de ce qu’il consomme. La viande, le poisson, l’électronique, le textile, des médicaments sont entre autres produits qui viennent de l’étranger. Une réalité que les autorités du pays veulent inverser. Pour l’heure, le ministère a sollicité les services d’un expert local en vue de l’élaboration d’un document stratégique de la consommation locale.

 


« Il s'agit de faire en sorte que cette initiative se poursuive au-delà du mois d'octobre. Nous voulons aboutir au fait que le réflexe Togo doit être présent chez les consommateurs et sur les étalages des marchés. Mais il faut en amont un grand travail, à la fois de communication, de sensibilisation et de changement de mentalité et d’habitude. Viendra ensuite le temps d’une offre locale plus abondante et de qualité. D’autant que le pays veut lancer une politique d’agro-business basée sur la transformation et d’industrie. », a déclaré Talime Abé, le secrétaire général du ministère du Commerce.


Et d’ajouter : « Il y a un arrêté interministériel qui soumet les produits importés à une déclaration préalable, permettant donc d'autoriser avant l'entrée du produit sur notre territoire. Cela pourra permettre entre autres la valorisation et la consommation des spécialités locales

 

Les associations des consommateurs ont salué l’idée de les impliquer dans ce challenge où les priorités actuelles du gouvernement sont résolument tournées vers un développement axé sur la consommation des biens et services du terroir.

"Depuis plus de 10 ans, notre organisation n'a cessé de crier haut et fort pour que le togolais consomme ce qu'il produit. C'est un pari lancé à travers cette initiative et nous appelons chaque citoyen à jouer sa partition" interpelle Freddy Dunyah, membre de l'association togolaise des consommateurs du Togo (ATC).

« PRECEDENT
SUIVANT »

Facebook Comments APPID