Radio Oreole Flash Info :
latest

728x90

468x60

22 octobre 2020

Togo : Claude Ameganvi pense faire abdiquer Faure Gnassingbé par une pétition

 


Claude Ameganvi croit dur comme fer. Selon le président du Parti des travailleurs, Faure Gnassingbé passe ces derniers instants comme chef de l’Etat du Togo. Il compte le faire démissionner par le biais d’une pétition que doit signer un million de Togolais, qu’ils soient sur le territoire national ou non.

Claude Ameganvi, a fait cette annonce mercredi en conférence de presse. Il veut obtenir la démission du président Faure Gnassingbé qui a entamé son quatrième mandat il y a cinq mois de cela à la suite de l’élection présidentielle de février 2020 dont il est le grand vainqueur avec plus de 70% des suffrages exprimés.

 

Pour obtenir les signatures, Claude Ameganvi indique que des comités seront mis en place dans différents endroits du pays. La diaspora togolaise est aussi concernée. D’ailleurs, il opte pour une campagne de porte-à-porte pour atteindre le million de signatures requises.

 

« Nous avons fait le choix dans la situation difficile qui est celle du Togo de saisir l’occasion de cette pétition pour permettre à ce que nous puissions décrire la situation que nous vivons. Lorsqu’on voit les luttes qui se passent entre acteurs politiques, le niveau de dégénérescence dans lequel ces luttes sont, nous en venons à nous demander si on n’a pas oublié l’essentiel », a lancé M. Ameganvi.

 

Selon lui, il paraît nécessaire de rappeler ce pourquoi le peuple togolais est en train de se battre depuis le 5 octobre 1990, et que les populations se reconnaissent dans l’état des lieux fait dans ce texte pétitionnaire qui décrit leurs conditions d’existence et à partir de là, agissent pour que la situation ‘désastreuse’ dans laquelle elles vivent, puissent être modifiée.

 

Selon les informations, plus d’une centaine de personnes sont déjà signataires de la pétition.

 

Il faut dire que ce n’est pas une première au Togo. Plusieurs personnes ont déjà initié des pétitions pour faire tomber le régime de Lomé. Mais la question qu’on se pose est de savoir, si la rue et les urnes n’ont pas pu faire barrage à Faure Gnassigbé,  cette pétition ne serait-elle  pas déjà une peine perdue?

« PRECEDENT
SUIVANT »

Facebook Comments APPID