Radio Oreole Flash Info :
latest

728x90

468x60

02 octobre 2020

Togo : Elle est Ministre à 29 ans

 


« Aux âmes bien nées, la valeur n`attend point le nombre des années ». Elle est la benjamine de la nouvelle équipe gouvernementale formée par Mme Victoire Tomegah Dogbé avec l’onction du Chef de l’Etat Faure Gnassingbé ce jeudi 1er octobre 2020. A 29 ans, Mawougno Aziablé a été nommée, Ministre délégué auprès du Président de la République chargé de l’énergie et des mines. Qui est cette nouvelle jeune figure qui prend la place de Marc Dèdèriwè Ably-Bidamon ?

S’il est pour le moment inconnu du grand public, le nouveau visage du secteur énergétique togolais est tout de même paré pour ce poste. Ingénieure d’exploitation gazière depuis 2013 chez le leader français du transport de gaz GRTgaz, (filiale d’ENGIE, 3ème plus grand groupe mondial dans le secteur de l’énergie), et avant cela Assistante Chef Projet à INEO-GDF SUEZ, Mawougno Aziablé s’est d’abord fait un nom au Togo.

Titulaire d’un BAC C4, elle entre à l’Ecole Nationale Supérieure d’Ingénieurs (ENSI) de l’Université de Lomé où elle s’illustre et obtient une bourse d’excellence pour des études en France.

Là, elle décroche en 2012 un diplôme d’ingénieur en génie mécanique à l’École nationale d’ingénieurs de Metz (ENIM), puis se fait accepter l’année suivante par l’Ecole nationale supérieure des Mines de Paris. A Mines ParisTech, elle se spécialise en Ingénierie et gestion du gaz.

Son admission à Sciences Po, en 2018 marque un tournant décisif dans sa carrière, jusque-là purement technique. Elle y obtient un master exécutif en politiques et management du développement.

Nommée en remplacement de Marc Dèdèriwè Ably-Bidamon, puis directement rattachée à la Présidence de la République, Mawougno Aziablé aura principalement pour mission de conduire la mise en œuvre de la stratégie nationale d'électrification du Togo, fortement axée sur la promotion des sources propres, ainsi que les grands projets structurants dans le secteur des énergies.

Le Togo s’est en effet donné l’ambition depuis quelques années, d’atteindre l’électrification pour tous d’ici 2030, mais en s’assurant que ce soit « une électrification respectueuse de l’environnement ».

« PRECEDENT
SUIVANT »

Facebook Comments APPID