Radio Oreole Flash Info :
latest

728x90

468x60

26 octobre 2020

Togo / Rentrée scolaire 2020-2021 : La nouvelle mise au point du ministre Dodzi Kokoroko

 


Alors que s’ouvre ce lundi 26 octobre la rentrée administrative et pédagogique pour les responsables et le corps enseignant, le ministre Dodzi Kokoroko a jugé bon d’apporter plus de précisions sur les dernières dispositions prises annoncées pour éviter la contamination du coronavirus dans les écoles. Il a aussi abordé la question des enseignants volontaires.

La nouvelle année scolaire démarre officiellement le 02 novembre, conformément au réajustement effectué par le gouvernement. La question que l’on se pose est de savoir dans quelles conditions et comment les cours seront dispensés.

 

Une nouvelle façon d'enseigner


Eh bien, une innovation fait jour dans le système éducatif togolais et qui fait partie du protocole sanitaire en vigueur en raison de la pandémie à coronavirus. La rentrée administrative ou pédagogique. Prévue pour une durée d’une semaine, celle-ci sera consacrée à des formations qui seront dispensées par l’Institut national des sciences de l’éducation (Inse), à l’endroit de formateurs qui iront à leur tour partager avec leurs collègues, annonce le ministre en charge du secteur Dodzi Kokoroko.

 

De plus, des dispositifs de prévention et des accessoires seront installés au niveau des établissements scolaires et des réflexions sont en cours, afin de voir comment les pouvoirs publics pourront voler au secours des plus vulnérables en les dotant de masques de protection.

 

Pour éviter de regrouper des effectifs importants dans les salles, la stratégie de double flux est la plus envisagée à ce jour. Dans le même ordre d’idée, le ministre fait savoir que les salles de cours accueilleront chacune un effectif de 60 élèves contre 30 précédemment indiqué.


Le gouvernement veut à tout prix garantir une reprise des classes sécurisée, aussi bien pour les élèves, que pour les enseignants et le reste de la population, assure le ministre qui invite les uns et les autres à être cohérents et réalistes.

 

Quelle issue pour les enseignants volontaires ?

 

Le Prof. Komla Dodzi Kokoroko a fait savoir qu'avant le 2 novembre, date de la rentrée effective des élèves, un geste sera fait à l’endroit des EV  pris en charge par les parents.

 

« Le gouvernement reste attentif à leur sort. La moitié de ce qui reste de ce qui leur a été accordé pendant les temps durs de la Covid-19, cette moitié leur sera versée dans les jours à venir, avant le 2 novembre », a lancé le ministre.

 

Selon le gouvernement, ce qui continue de générer des EV, c’est la création anarchique des établissements scolaires par les communautés elles-mêmes. Un frein sera mis à cette procédure, a souligné Prof. Kokoroko.

 

« L’une des mesures phares qui est en train d’être prise, c’est un gel provisoire de ces créations anarchiques d’établissements. Plus nous vivons dans ce laisser-aller, la problématique des EV se posera toujours », a-t-il précisé.

 

L’autre mesure que compte prendre le gouvernement, c’est le recrutement d’enseignants pour endiguer définitivement le phénomène. « Il nous faut trouver des solutions réalistes, non à l’idée qu’on recruterait tout le monde. Le système ne marche pas comme cela. Il y aura un saut qualitatif et quantitatif pour résorber ce problème », a-t-il dit.

« PRECEDENT
SUIVANT »

Facebook Comments APPID