Radio Oreole Flash Info :
latest

728x90

468x60

08 novembre 2020

Pour Faure Gnassingbé, le renforcement du capital humain est une condition sine qua non pour un Togo prospère



De définition, le capital humain désigne l'ensemble des aptitudes, qualifications, talents ou expériences accumulées par une personne et qui déterminent en partie sa capacité à travailler. Au Togo, il est principalement formé par les jeunes, femmes et personnes du troisième âge. Leur accès universel aux services sociaux de base est un facteur essentiel pour la cohésion nationale, le partage de la prospérité et leur épanouissement. 


L’exécution de la feuille de route quinquennale, destinée à aider les dirigeants à bâtir un pays émergent, moderne et stable, donnera à chaque Togolais un sentiment de dignité et d’appartenance sociale.


L’agenda 2020-2025 accorde une place de choix à chaque couche sociale, dans le processus de développement. Cette offre politique crédible et ambitieuse est fondée sur 05 axes. L’un d’eux est le « renforcement du capital humain à travers l’éducation et la santé pour tous ».


Depuis 2005, des actions d’envergure pour intensifier la protection sociale, se sont multipliées. Elles seront poursuivies pour mettre les populations à l’abri de la pauvreté. Il est prévu la pérennisation des initiatives d’engagement citoyen et d’opportunités pour les jeunes en portant leur nombre à 100 000 ; l’extension de la fourniture de repas en milieu scolaire avec le triplement du nombre d’apprenants bénéficiaires qui sera porté à 300 000 ; l’élargissement des mécanismes de filets sociaux aux personnes du troisième âge, aux malades et aux handicapés, etc.

« PRECEDENT
SUIVANT »

Facebook Comments APPID