Radio Oreole Flash Info :
latest

728x90

468x60

10 novembre 2020

Togo-Education : La FESEN maintient son mot d’ordre de grève malgré les discussions

 


La Fédération des syndicats de l’éducation nationale rejette purement et simplement le relevé de conclusion issu de la rencontre avec les ministres des enseignements Dodzi Kokoroko et Gilbert de la fonction publique. Par conséquent, elle maintient son préavis de grève. Une correspondance en date du 9 novembre a été adressée en ce sens au ministre Kokoroko.

 

Les signaux risquent de virer au rouge dans le secteur de l’éducation en ce début d’année scolaire 2020-2021. Entre les syndicats d’enseignants et leurs ministres de tutelle, un bras de fer semble être amorcé. La FESEN annonce le ton des mouvements d’humeur malgré les échanges avec les autorités.

 

Ce lundi 9 novembre 2020, es secrétaires généraux des syndicats de base de la FESEN se sont réunis en session extraordinaire du bureau fédéral national Au cours de la rencontre, ils ont eu a passé en revue le relevé de conclusion issu de leur entretien avec les ministres des enseignements Dodzi Kokoroko et Gilbert de la fonction publique le 6 novembre dernier.  Au terme de la session, la décision prise est de maintenir le mot d’ordre de grève. C’est une façon de laisser durer la pression sur les pouvoirs publics afin que ceux-ci tiennent compte de leurs revendications.

 

Dans le lettre envoyée au Prof. Kokoroko, la FESEN justifie cette décision par 3 raisons. D’abord la mise en cause du protocole d’accord d’avril 2018, ensuite l’antagonisme au niveau de l’interprétation de cet accord, et enfin l’absence de timing précis, si revue il doit y avoir, en tenant compte du contexte sanitaire, socio-économique et sécuritaire.

« PRECEDENT
SUIVANT »

Facebook Comments APPID