Radio Oreole Flash Info :
latest

728x90

468x60

13 décembre 2020

Le Togo opte pour une politique de développement des usines transformatrices


A travers l’installation des usines transformatrices sur le territoire, le Togo veut optimiser les chaînes de valeurs agricoles et tirer davantage profit du secteur, le même qui emploie 65% de la population active. C’est une vision du chef de l’Etat décrite dans son nouvel agenda (2020-2025) et dont les prémices sont déjà perceptibles.

 

Le Togo dispose d’une unité industrielle à Tsévié qui œuvre pour l’acquisition et la transformation du maïs en produits dérivés : farine pour l’alimentation humaine, la semoule/amuse-gueule, son et germe pour l’alimentation des animaux. 


Il y a aussi Nioto SA qui opère dans la transformation des matières premières oléagineuses. Elle produit et commercialise de l’huile de coton de marque Queens, réalise la trituration à façon des amandes de karité pour la production du beurre. Une autre usine de transformation du soja et de l’arachide en huile et tourteaux est basée à Sokodé (région centrale) avec une capacité de production de 6 000 tonnes par an.


Le pays  compte mettre tout en œuvre pour accélérer l'implantation de bien d'autres unités industrielles sur le territoire.


« PRECEDENT
SUIVANT »

Facebook Comments APPID