Radio Oreole Flash Info :
latest

728x90

468x60

04 janvier 2021

Impacts du couvre-feu lors des fêtes de fin d'année au Togo : Les chiffres parlent d'eux-mêmes

 


Au Togo, le couvre-feu instauré depuis le 20 décembre 2020 pour éviter une flambée des cas de contaminations au coronavirus, au sortir des fêtes de fin d’année, a pris fin dimanche 3 janvier 2021. A l’issue de cette mesure, on peut dire pour le moment que les choses sont dans la logique du cap fixé par le gouvernement, même si il faut encore attendre un peu pour savoir si l’effet escompté est vraiment atteint.

 

Les statistiques officielles dont nous disposons sont importantes et parlant.


De 3416 cas positifs au 20 décembre 2020, le nombre total de personnes infectées est passé à 3702 le 3 janvier 2021, soit 286 cas supplémentaires sur la période du couvre-feu.


Deux semaines plus tôt, c’est-à-dire du 6 au 20 décembre 2020, le Togo a enregistré un total de 321 cas positifs (passé de 3095 à 3416).

Lorsqu’on compare les deux périodes, on constate une différence de 35 cas, donc un recul de contaminations durant le couvre-feu.


Autres chiffres à prendre en compte : au 6 décembre 2020, les cas actifs étaient à 377 ; 333 au 20 décembre 2020 (soit un rabais de 44) et 160 au 3 janvier 2021 (soit 173 de diminués pendant le couvre-feu).


Toute chose étant égale par ailleurs, il faut relever que la pression de mouvements, de regroupements, de contacts dans les bars, les discothèques… était plus élevée pendant les fêtes que les autres moments. Ce qui devrait engendrer de nombreux cas de contaminations si aucune mesure n’est prise.


Ainsi, si pendant le couvre-feu, le résultat donne une diminution des cas d’infection de 35 cas, on ne peut que s’en féliciter. L’objectif fixé par les autorités est pour le moment atteint.


De plus, on n’a pas enregistré de bavure comme ce fut le cas lors de la première expérience en avril 2020.

« PRECEDENT
SUIVANT »

Facebook Comments APPID