Radio Oreole Flash Info :
latest

728x90

468x60

03 janvier 2021

Respect de droits de l’homme pendant le couvre-feu au Togo : La CNDH et les OSC veillent au grain

 


Depuis le 20 décembre 2020, le Togo est sous couvre-feu pour limiter les risques de contamination de la Covid-19 après les fêtes de fin d’année. Pour que cette mesure ne rime pas avec violation des droits des populations, la Commission nationale des droits de l’homme (CNDH) et les Organisations de la société civile (OSC) continuent d’assurer le monitoring sur le terrain.

 

Ce monitoring est  sous la coordination du ministère en charge des droits de l’homme au Togo. Pour ce faire et conformément à leur cahier de charges, la CNDH et les OSC continuent d’effectuer des visites dans plusieurs localités du pays. Ces visites ciblent les lieux publics. Le contrôle de routine cible également le travail de la force spéciale mixte anti-pandémie Covid-19 (FOSAP) sur le terrain, celui de veiller à l’application des mesures d’interdictions édictées par le gouvernement.

 

En effet, des dispositions sont prises à tous les niveaux pour faire barrage à la propagation de la pandémie de la Covid-19 et éviter d’éventuelles bavures policières qui porteraient atteinte aux droits des victimes et des populations.  Depuis le 20 décembre, le constat est sans appel. Les choses se sont déroulées dans de bonnes conditions, dans la pédagogie et le dialogue…

 

La CNDH félicite le gouvernement pour ses efforts visant à garantir à tous et à chacun le droit à la santé en cette période de crise sanitaire et salue particulièrement la prise de l’ordonnance N° 2020-004 du 03 juillet 2020 relative aux mesures générales nécessaires pour faire face à l’épidémie de Covid-19.

 

« La CNDH interpelle l’ensemble de la population et rappelle à tous et à chacun que seul le respect scrupuleux des mesures barrières et des autres mesures de riposte permet de protéger sa propre santé et de protéger le droit à la santé d’autrui. Elle invite également les populations à proscrire toutes sortes de discrimination et de stigmatisation à l’endroit des personnes malades ou guéries de la COVID 19 ainsi que de leurs familles. Elle en appelle enfin au sens civique et à la responsabilité de tous afin de permettre au Togo de lutter efficacement contre la Covid-19 », a indiqué Nakpa Polo, la présidente de la CNDH.

 

Pour finir, la CNDH exhorte la FOSAP à poursuivre sa mission avec professionnalisme, dans le respect des textes en vigueur et de la dignité de la personne humaine.

 

Rappelons que le nouveau couvre-feu prend fin ce dimanche 3 janvier 2021.

« PRECEDENT
SUIVANT »

Facebook Comments APPID