Radio Oreole Flash Info :
latest

728x90

468x60

16 février 2021

Résurgence d'Ebola : le ministre de la santé Moustafa Mijiyawa appelle les togolais à une vigilance plus accrue

 


Dans un communiqué en date de ce mardi 16 février 2021, le ministre de la santé attire l’attention des togolais sur la résurgence de l’épidémie à virus Ebola ces derniers jours dans la sous-région ouest africaine notamment en Guinée Conakry. Le professeur Moustafa Mijiyawa, tout en rassurant la population, appelle celle-ci à la prudence.

 

Les premiers symptômes de cette maladie, rappelle le communiqué, sont entre autre : fatigue brusque,  fatigue intense, des douleurs musculaires, des céphalées. Ils sont souvent suivis de vomissements, de diarrhée, parfois d’une éruption cutanée. Des hémorragies internes et externes peuvent également survenir (par exemple, hémorragies conjonctivales, saignements des gencives ou du nez, sang dans les selles, hématomes cutanés).

 

Le membre du gouvernement rassure quant aux dispositions déjà prises  pour « répondre à cette urgence sanitaire ».

 

« Il s’agit entre autres du renforcement de la surveillance épidémiologique surtout aux points d’entrée et dans les formations sanitaires, de l’érection d’un site de prise en charge des fièvres hémorragiques au CHU Campus, de l’activation des équipes d’intervention rapide, et du renforcement de la logistique », souligne le ministre.

 

Le virus Ébola se transmet par contact direct avec : des fluides corporels tels que le sang, la salive, l’urine, le lait maternel, le sperme, la sueur, les selles et les vomissures des personnes infectées, vivantes ou non.

 

Ainsi, le ministre appelle la population à une vigilance plus accrue et à l’adoption des comportements hygiéniques suivants pour éviter cette maladie : se laver régulièrement les mains à l’eau et au savon ; éviter tout contact avec le sang, les selles, l’urine, la salive, les vomissures d’une personne suspecte ou malade ;  bien cuire les aliments surtout les viandes avant de les consommer ; éviter de manipuler le corps d’une personne suspectée décédée d’Ebola…

« PRECEDENT
SUIVANT »

Facebook Comments APPID