Radio Oreole Flash Info :
latest

728x90

468x60

19 février 2021

Togo-Education : Vers une mutualisation des ressources humaines entre enseignements général, technique et professionnel

 


Le  ministre des enseignements primaire, secondaire et de l’artisanat et son collègue de l’enseignement technique conjuguent leurs efforts pour le bien de l’éducation au Togo. A travers une réforme qu’ils viennent d’amorcer, le Prof. Komla Dodzi Kokoroko et Kokou Eké Hodin instaurent ainsi la mutualisation des ressources humaines au ministère des enseignements primaire, secondaire et de l’artisanat.

 

Il y aura du changement avant dans l’enseignement de plusieurs matières d’enseignement général à partir de l’année scolaire prochaine. Plusieurs enseignants vont intervenir aussi bien dans l’enseignement général que dans l’enseignement technique. La décision a été actée par un arrêté interministériel, dont les dispositions prennent effet à partir de la rentrée de l’année scolaire 2021-2022.

 

Cette mutualisation concerne 9 matières. Il s’agit du français, de l’anglais, de l’allemand, de l’espagnol, de l’histoire-géographie, de l’éducation civique et morale, des sciences de la vie et de la terre, des mathématiques et des sciences physiques.

 

Que va-t-il se passer concrètement ? Selon l’arrêté instituant la mutualisation des ressources humaines au sein de ce ministère, lorsqu’un enseignant d’une de ces matières citées plus haut au technique ou au général n’assure pas la charge horaire hebdomadaire requise dans son établissement ou centre de formation, il sera tenu de faire le complément d’heures dans un établissement d’enseignement général ou technique et de formation professionnelle relevant de la circonscription pédagogique de son ressort.

 

Et aux termes des articles 3 et 4 dudit arrêté, la charge horaire hebdomadaire requise dans les CEG, les collèges d’enseignement technique (CET), les centres de formations technique et professionnelle (CFTP) et les centres régionaux d’enseignement technique et de formation professionnelle (CRETFP) est de 21 heures tandis qu’elle est de 18 heures dans les lycées d’enseignement général et dans les lycées d’enseignement technique.

 

« Le directeur de l’enseignement secondaire général, le directeur de l’enseignement secondaire technique, le directeur de la formation professionnelle et de l’apprentissage, les directeurs régionaux de l’éducation, les chefs d’inspection de l’enseignement secondaire général et technique et de la formation professionnelle sont chargés de l’exécution de l’arrêté », précise l’arrêté interministériel.

« PRECEDENT
SUIVANT »

Facebook Comments APPID