Radio Oreole Flash Info :
latest

728x90

468x60

12 mai 2021

Le secteur halieutique emploie plus de 20 000 personnes au Togo, dont plus de 55% de femmes

 


Le nouveau port de pêche de Lomé a été inauguré en avril 2019 par Faure Gnassingbé. C’est une infrastructure implantée dans la zone industrielle de Baguida. 


Accessible depuis le mois de novembre 2019, le port de pêche de Gbétsogbé renferme une criée, 02 machines de production de glace d'une capacité de 5 000 tonnes par jour, 03 chambres froides d’environ 400 caisses. Il peut contenir jusqu’à 300 pirogues. Le port aide à consolider près de 8 000 emplois comprenant des pêcheurs (3 000), des transformatrices de poissons (3 500) et des mareyeuses (1 500).


La pêche nourrit son homme au Togo

5 000 autres emplois directs et indirects sont attendus dans le port. Ils concernent le traitement de produits halieutiques, la fabrication et la vente de glace, la vente de matériels de pêche, l’entretien des installations, etc. Les travaux de construction du port ont été financés à hauteur de 20 milliards de francs CFA. En lien avec le développement des chaînes de valeurs de la pêche maritime, le port de pêche de Lomé fera progresser la production halieutique pour atteindre 25 000 tonnes par an. La pêche représente 4% du PIB agricole et 1% du PIB national. Plus précisément, le secteur halieutique emploie plus de 20 000 personnes au Togo, dont plus de 55% de femmes.

Dans son ambition de créer davantage de richesse pour plus de prospérité partagée, le chef de l’Etat a garanti qu’il développera de 2020 à 2025, la production animale et halieutique ; mettra en place des installations frigorifiques adaptées au port autonome de Lomé pour faciliter la conservation, le transport et l’exportation des produits halieutiques. Les pêcheurs ont de beaux jours devant eux.

« PRECEDENT
SUIVANT »

Facebook Comments APPID