Radio Oreole Flash Info :
latest

728x90

468x60

05 juin 2021

Burkina-Faso : Plus de 100 civils tués dans l’attaque la plus meurtrière du pays depuis 2015

 


C'est l'attaque la plus meurtrière au Burkina Faso depuis le début des violences djihadistes en 2015. Au moins 130 civils ont été tués en quelques heures dans la nuit de vendredi 4 à samedi 5 juin, lors de deux attaques dans le Nord du pays. L’une a fait à elle seule une centaine de morts. Un drame qui secoue la nation des hommes intègres.

 

Les faits se sont déroulés dans la zone dite des « trois frontières » entre le Burkina, le Mali et le Niger, régulièrement ciblée par des assauts meurtriers de djihadistes présumés liés à Al-Qaïda et à l’État islamique. « Dans la nuit de vendredi à samedi, des individus armés ont mené une incursion meurtrière à Solhan, dans la province du Yagha. Le bilan, toujours provisoire, est d’une centaine de personnes tuées, des hommes et femmes », a indiqué une source sécuritaire.

 

L’attaque et le bilan « provisoire » ont très vite été confirmés par le gouvernement. Il précise dans un communiqué que les victimes sont des « civils sans distinction d’âge, tués par les terroristes » et que « plusieurs habitations et le marché (de Solhan) ont été incendiés ». C’est l’attaque la plus meurtrière dans ce pays depuis le début des violences djihadistes en 2015.


On apprend ce soir que le président Rock Marc Christian Kaboré qui  devait effectué une visite à Lomé au Togo, a finalement annulé son déplacement en raison de ce drame. Un deuil de 72 heures prend effet à compter de ce soir. Les drapeaux seront en bernes sur le territoire et dans les représentations diplomatiques d'autres pays.

 pendant cette période. 

« PRECEDENT
SUIVANT »

Facebook Comments APPID