Radio Oreole Flash Info :
latest

728x90

468x60

08 novembre 2021

Déçu par sa femme, un médecin sénégalais se donne la mort après avoir tué ses 3 enfants

 


Le Dr Falla Paye, un médecin sénégalais a décidé de commettre l’irréparable. D’après la presse,  l’homme a mis fin à ses jours après avoir tué ses 3 enfants, 2 filles et 1 un garçon. La cause, sa femme Ndeye Awa Diagne, qu’il a épousé depuis 2004, avait décidé de se séparer de lui.

 

Il a posté sur la toile, un message décrivant le calvaire qu’il estime avoir vécu auprès de son ex, qu’il voulait à tout prix punir. Une ex qu’il juge « orgueilleuse, têtue, rancunière, nerveuse, froide, caractérielle, ingrate, méchante, manipulatrice, et malhonnête », une femme qu’il dit avoir servi, alors qu’elle se servait de lui.

 

Autant de raisons qui semblent avoir poussé l’homme à commettre un acte aussi difficile à imaginer. « Il ne faut pas qu’il y ait une descendance de ce mariage sans amour. Trouve-toi un mari qui t’aimera ; peut-être et vous ferez d’autres enfants. Tu m’as dit avoir réfléchi à tous les cas de figure mais tu ne t’attendais pas à une telle éventualité. Visiblement il y en a un qui t’a échappé » a-t-il affirmé dans sa lettre.

 

D’après les premiers éléments de l’enquête, les enfants seraient morts suite à une injection d’une substance pour le moment non rendue publique. L’homme accuse son ex de l’avoir privé de sexe pendant 42 jours. Elle refusa ses avances arguant qu’elle avait un engagement pour être la deuxième femme d’un autre homme.

 

« Puis, plus aucun contact quand 3 mois plus tard, elle lui fait signe et souhaite savoir si sa demande en mariage était toujours valable. Ni une ni deux, elle a voulu ensuite que le mariage se fasse rapidement. Il décrit dans les lignes suivantes une femme jalouse de sa position sociale, une femme qu’il a aidé à obtenir son diplôme de gynécologue et qui a été ingrate envers lui… », selon lui.

 

Avant de le tuer leurs 3 enfants, le Dr Paye les a conduit au cabinet de son frère, le cardiologue Mbaye Paye, avant de les injecter une piqure mortelle.

La Police sur place a procédé au constat d’usage avant que les sapeurs-pompiers n’emportent les corps.

« PRECEDENT
SUIVANT »

Facebook Comments APPID