Radio Oreole Flash Info :
latest

728x90

468x60

24 novembre 2021

Le Togo, 1er pays d’Afrique subsaharienne à voir son certificat de vaccination Covid-19 numérique reconnu par l’UE

 


A partir du jeudi 25 novembre, le certificat de vaccination Covid-19 numérique du Togo sera officiellement reconnu dans les 27 États membres de l’Union Européenne. La mesure, dont l’annonce a été faite mercredi, permet au Togo de devenir le premier pays d’Afrique subsaharienne dans ce cas.

 

Concrètement, les voyageurs togolais totalement vaccinés et disposant du nouveau certificat pourront désormais accéder aux lieux soumis à la présentation du certificat de vaccination Covid-19 dans l’espace européen.

 

De même, ceux munis d’un certificat de vaccination Covid-19 européen pourront le présenter au Togo dans les lieux où ce certificat sera exigé.

 

Cette reconnaissance, saluée par le Commissaire européen à la Justice, Didier Reynders, vient couronner la “proactivité” et les efforts du pays dans sa lutte contre la propagation de la maladie et un retour rapide à la normalité.

 

En effet, un an après l’avènement de la pandémie sur son territoire, le Togo a déployé une stratégie vaccinale qui s’est révélée parmi les plus efficaces au niveau de la sous-région. Une plateforme numérique d’enrôlement et de suivi des personnes vaccinées, entièrement conçue sur place, a été mise en place dès le démarrage de la campagne de vaccination, permettant d’émettreun certificat numérique avec QR code, aux personnes ayant reçu le nombre minimal de doses requis.

 

C’est grâce à ce dispositif, explique le ministère de la transformation digitale, “que l’État togolais a pu établir en un temps record la réciprocité avec le système européen des certificats de vaccination numériques contre la Covid-19”. 

 

A ce jour, 51 pays et territoires sur cinq continents sont connectés au système du Vieux Continent.

 

Pour rappel, le taux de vaccination au Togo est actuellement de 12%, avec plus de 500 000 personnes complètement vaccinées et presque un million de personnes partiellement vaccinées. L’objectif selon le ministre de la santé, est “d'œuvrer pour une nette amélioration de ce taux d’ici la fin de l’année”.

« PRECEDENT
SUIVANT »

Facebook Comments APPID